Inscrivez vous à la newsletter et recevez des conseils et des astuces directement dans votre boite mail!

Une journée de Freelance…

« Tu travailles de chez toi? quelle chance! »: voici ce que j’entends fréquemment quand j’aborde ma vie professionnelle. Les gens ont l’air de trouver ça absolument formidable. Et je crois que c’est parce que dans l’imaginaire collectif, une journée de Freelance, c’est ça:

8:00: Le réveil sonne. 

8:02:  la Freelance l’éteins et se rendort

10:00: La Freelance ouvre lentement un oeil, puis l’autre et s’étire comme un chat avant de se préparer un petit déjeuner de championne: croissant, tartines, café et jus d’Orange pour l’energie!

10:45:  La Freelance aime prendre soin d’elle, ça tombe bien, elle a le temps: elle se fait couler un bain aux sels de la mer morte avant de s’oindre le corps de lait d’anesse. Mais si elle veux , la Freelance peut tout aussi bien ne pas se laver du tout et se contenter d’enfiler un jogging et de nouer ses cheveux gras en queue de cheval: elle a le choix et c’est ça qui est bien!

12:00: brushing, mascara, la Freelance  file au sushi bar déjeuner avec une copine!

14:00: De retour chez elle, la Freelance s’octroie une petite sieste, histoire de recharger les batteries avant de s’y mettre.

15:00: Au boulot!

16:00: Il est déjà temps d’aller chercher les enfants à l’école: la Freelance se console en se disant qu’elle pourra travailler ce soir. Ou pas.

Sympa non? De quoi faire rêver nombre de salariés enfermés dans des bureaux éclairés au néon! Allez on  lève le voile, une journée de Maman Freelance, dans la réalité, c’est ça:

7:15 : Le réveil sonne. La Freelance court prendre sa douche avant le coup de feu.

8h15: Petits déjeuners, toilette de chat, habillage, la grande part à l’école, la petite chez la nounou

8h30: 12h00 : Boulot

12h00: La Freelance mange une dizaine de surimis qu’elle fait couler avec du Soda light devant le frigo ouvert.

12:10: Appel de l’école: « La grande est fiévreuse, et comme vous ne travaillez pas… »

13:00- 15:00: Tente quelques appels clients en essayant d’étouffer les bruits de dessin animés qui filtrent du salon. Ecrit en tapant d’une seule main, l’autre servant à cajoler l’enfant malade.

15:02- 16h00: enchainement de tentatives désespérées et complètement irréalistes pour occuper l’enfant plus de 5 minutes d’affilées

16h 20: Départ en catastrophe chez la nounou, la journée est fichue.

22:00: Retour devant l’ordinateur pour tenter de terminer les tâches les plus urgentes. Coucher dans une heure… ou pas.





Rendez-vous sur Hellocoton !


No related posts.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *






Comment *