Inscrivez vous à la newsletter et recevez des conseils et des astuces directement dans votre boite mail!

Travailler de chez soi dans la joie et l’allegresse

Tu travailles de chez toi? Cet article est pour toi.

Déjà presque 5 ans de freelancing et de travail à mon domicile. On fait le bilan?

On ne va pas se mentir, depuis que je travaille à la maison comme Community Manager freelance, je ne compte plus les fois où :

  • J’ai eu l’envie subite de faire des cookies à la citrouille
  • J’ai sorti la serpillère et lavé la cuisine comme si ma vie en dépendait
  • J’ai eu subitement besoin, (oui besoin), de trier l’intégralité des fringues été/hiver
  • Je me suis souvenue qu’on manquait cruellement de wasabi
  • etc …
POURQUOI?
Parce que travailler de chez soi, c’est AUSSI lutter contre cette irrepressible envie de … faire autre chose que ce qu’on a à faire :

Les avantages du travail indépendance  comme la gestion du temps, l’économie d’un bureau gagnée, la disponibilité, les temps de trajet quasi nuls … exit les collègues lourdingues, le café est gratuit, la déco au top, et la cafetière jamais en panne.

Mais soyons honnête: travailler de chez soi est à peu près aussi facile que de se mettre du vernis à ongle sur les orteils en présence de ses enfants.

Alors loin des diktats du  » Bien travailler, bien s’organiser, bien manger », j’ai voulu partager avec vous les astuces qui marchent vraiment pour moi :

Se souvenir de la génèse :

Pourquoi ai-je choisi de travailler pour moi ? Pour avoir plus de temps pour mes enfants? Parce que je ne supportais plus le métro bondé aux heures de pointe? Parce que mon patron était un caporal prétentieux et arrogant? Parce que ma créativité était piétinée? Parce que je ne voulais pas mourir sans avoir essayé? Se remémorer toutes les bonnes raisons qui m’ont poussée à travailler pour moi me réconforte immédiatement. Rassurée sur mes propres choix, je prends de  la distance et me reconnecte à mes envies premières.  Effet boosteur assuré.

Work is work 

On ne le répetera jamais assez : travailler de chez soi engage bien plus que de travailler depuis un bureau au sein d’une entreprise avec des horaires fixes. Chez soi, la limite entre vie privée et vie professionnelle est si ténue que la tentation de passer de l’autre côté est permanente. STOP! Si je regarde bien, il ne m’est jamais arrivé dans mon ancienne vie de salariée de m’interrompre pendant une réunion pour passer un coup d’éponge sur la table ou arroser les plantes, n’est ce pas? Work is work, quand je travaille je travaille. C’est parfois difficile à tenir, mais ce qui est encore plus difficile c’est d’être perçue comme une professionnelle si on se comporte soi même en amateure.

Je créé ma bulle 

Faute de moyens, l’espace professionnel d’un freelance est souvent restreint au strict minimum. Qu’on occupe un coin de bureau ou qu’on dégage une pièce dédiée, cet espace est le notre il est essentiel de s’y sentir bien pour travailler : un espace de travail organisé, avec des rangements dédiés ( ©Monoprix en propose des très jolis pour cette rentrée) des couleurs qui nous ressemblent des photos au mur ou des citations inspirantes … bref un espace confortable et personnalisé, dans lequel on se retrouve, une bulle dédiée à la réflexion, à l’inspiration et à la création.

Fixer des limites c’est se respecter. 

Respectez vous. les femmes assument déjà de lourdes charges familiales et professionnelles, qui vous demande de continuer à mélanger les deux? Qui vous prendra au sérieux si vous persistez à prendre le petit dernier sur les genoux pendant que vous travaillez?  Certainement pas votre entourage! Posez des limites claires: Maman travaille. Je travaille. Et si le message n’est pas entendu, déposez les enfants au bureau du Papa à l’improviste, le message devrait passer du premier coup.

Cassez les codes :

Beaucoup d’entrepreneurs conseillent de créer une routine quotidienne de travail à laquelle se tenir : se lever à heure fixe, débuter sa journée par les tâches les plus importantes, prendre une pause déjeuner, etc …J’ai longtemps été d’accord avec ça, convaincue que la discipline fait partie intégrante de la réussite ( ce qui est vrai dans une certaine mesure). Sauf … que ça ne fonctionne pas pour moi! Je suis de celles qui ont besoin de liberté pour créer :  je me sens contrainte d’une façon ou d’une autre, c’est la page blanche, le black out et je me trouve mille pretextes pour ne pas m’y coller.

Alors j’ai adapté ma routine à ma personnalité : peu assidue, je sais que je suis plus apte à abattre les tâches les moins gratifiantes sitôt mon café avalé. En revanche, rien ne vaut le calme d’une soirée où les enfants sont enfin couchés pour générer de nouvelles idées : articles, projets, services, ça fuse entre 21h et Minuit! Et si je suis si inspirée que je saute le déjeuner quel mal à ça? Je déconnecte un peu plus tard en prenant le reste de l’après-midi pour moi.

La liberté est le principal leitmotiv des entrepreneures, liberté de choix, liberté de créer, liberté financière, liberté des horaires et personne ne peut dire à votre place comment et dans quel ordre doit se dérouler votre journée de businesswoman.

Partagez vos meilleures astuces pour travailler avec succès de chez soi dans les commentaires!





Rendez-vous sur Hellocoton !


Related posts:

  1. Toi qui es chez toi …

6 Comments on Travailler de chez soi dans la joie et l’allegresse

  1. Emilie
    15 octobre 2014 at 8 h 36 min (2 années ago)

    Bonjour, je viens de découvrir ton blog via Hellocoton. Je me retrouve totalement dans ton article. Je ne suis pas encore maman et je verrais comment gérer cela après mais en tout cas je vis la même chose que toi et quand les gens me disent : « Moi je ne pourrais pas travailler chez moi, ça ne te manque pas les collègues, avoir un manager ? » Euh non absolument pas ils me faisaient perdre un temps fou ! Je suis beaucoup plus efficace et productive depuis que je suis autoentrepreneur. Bonne journée !

    Répondre
    • Aurélie
      15 octobre 2014 at 16 h 50 min (2 années ago)

      Merci pour ton partage d’expérience Emilie :)

      Répondre
  2. Delphine_Unik
    17 octobre 2014 at 12 h 49 min (2 années ago)

    De mon côté, pour être efficace je me suis rendue compte que :
    – quand enfants et/ou mari sont là, c’est quasi mission impossible
    (mamaaaannnn, tu peux m’aider pour ma leçon? Mamannnnnn t’as vu mon T Shirt preféré? Chériiiiie t’aurais pas vu la lampe de poche?). Hum, pour l’assiduité et l’efficacité on repassera!
    – quand j’ai à l’esprit que ma maison est sale, ou que mon panier de linge sale déborde, il FAUT que je m’en occupe… Du coup je me suis organisée et ça va beaucoup mieux…
    Je me lève tôt
    Je prends mon petit dèj avec ma grande et mon mari
    Une fois qu’ils sont partis je fais le ménage pendant 45 minutes.
    Entre temps j’accueille mon fils et on papote un peu pendant son petit dej’.
    Je me change et je le conduis à l’école.
    Une fois rentrée c’est direct à l’atelier et je n’en décolle pas jusqu’à l’heure d’aller le rechercher.
    Le midi c’est le moment où j’étends le linge de la lessive du matin. Repas puis jeu ou lecture avec mon fils (et parfois ménage aussi, tous les deux… il adoooore faire les poussières, allez comprendre!).
    Conduite à l’école / Atelier / Retour à l’école.

    Je bosse un peu les WE quand je peux, et en soirée c’est plutôt croquis, recherches et calculs de prix…

    Répondre
    • Aurélie
      21 octobre 2014 at 6 h 51 min (2 années ago)

      Tu as raison, Delphine : La routine, rien de tel pour transformer la motivation en habitudes.
      Merci :)

      Répondre
    • Karine Larivière
      29 octobre 2014 at 7 h 33 min (2 années ago)

      Bonjour, je me retrouve dans les besoins de ménage que tu décris Delphine, ou surtout rangement pour moi ! Et tes journées bien organisées me font envie ! C’est précisément ce dont j’ai besoin en ce moment, en pleine création d’entreprise, après bébé, et j’y réfléchi depuis plusieurs jours. J’essaie de mettre en place quelque chose comme ça, par étapes, avec le concours du papa pour certaines choses. Et en m’adaptant aux besoins de bébé pour le moment, qui changeront avec le temps heureusement ;-) Donc je n’y suis pas encore, mais ça viendra doucement :-) L’étape récemment mise en place : trouver un moment pour me doucher le soir, ça m’évitera la panique le matin, et surtout de partir à la crèche sans m’être lavée !!!

      Répondre
      • Aurélie
        30 octobre 2014 at 16 h 35 min (2 années ago)

        Karine, je suis en train de mettre en place un guide gratuit sur le site qui réunit les meilleures astuces et conseils pour s’organiser efficacement en travaillant de chez soi, saty tuned!

        Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *






Comment *