Inscrivez vous à la newsletter et recevez des conseils et des astuces directement dans votre boite mail!

Posts Tagged ‘vacances’

La freelance et les vacances

©Pinterest

 

Donc chez moi c’est les vacances. Enfin pas pour tout le monde…

 

Aujourd’hui, j’ai: 

- Préparé des crèmes au chocolat Cyril Lignac pour deux naines de 2 et 4 ans

- Passé l’aspirateur et lancé une machine

- Fait la liste des courses

- Préparé les-dites naines ( compter environ une demie journée, entre les chaussettes perdues et arrachées et les envies de robe d’été en plein hiver)

- Fait les courses avec ma joyeuse petite bande

- Fait un crochet par le square ( je suis comme Florence Foresti je DETESTE aller au square)

- Préparé le repas de midi

- Couché les naines pour une sieste salvatrice ( surtout pour moi)

- Appelé un client pour faire le point

- Relancé deux clientes évaporées dans la nature

- Préparé un devis

- Préparé un entretien Skype

- Relancé Mylittle Box ( mais où est ma Box de février ?!)

- Frôlé l’arrêt cardiaque devant mon compte bancaire

- Appellé ma banque pour leur dire que j’étais mourante, donc pas en mesure de payer mes agios ( ça n’a pas fonctionné)

- Travaillé sur ma première session de coaching de freelance.

 

Et il n’est pas encore 15h00 ! 

 

Et vous, rassurez-moi, c’est sportif comme ça les vacances chez vous?

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


Maman freelance, vive les vacances?

 

 

C’est les vacances, mais pas pour tout le monde… Si nos chères têtes blondes sont ravies d’être enfin libres comme l’air, il n’est pas encore question de congés pour nous. Et devinez qui va les garder? 

A moins d’avoir une armée de nounous ou de grand-parents très disponibles ( et très gentils), la probabilité que vous ayez à garder vos enfants pendant les vacances scolaires est proche de … 100% Une réalité avec laquelle il va bien falloir composer, et pour laquelle il faudra s’armer de courage et de patience car croyez le ou non: deux mois, c’est long.

Les enfants ne sont pas des plantes en pot :

J’en profite pour passer un message aux mères qui pensent devenir freelance pour  » regarder leurs enfants grandir« : les filles, les enfants ne se contentent pas de pousser comme des ficus: ils gesticulent, hurlent , se battent, et vous sollicitent sans arrêt. Et il vous faudra composer avec ça pour  travailler, être productives et créatives, et rendre votre copie dans les temps. Aussi, si vous pensez réellement qu’être freelance c’est comme être mère au foyer, mais en touchant un revenu, oubliez. L’indépendance est bourrée de bons côtés, mais écrire un article en essuyant du vomito n’en fait pas partie.

Ne soyez pas une « moitié de » :

Vous savez quoi? on ne peut pas être partout à la fois. Sur un devis et une partie de Dr Maboul, au téléphone avec un client et en train de régler le énième conflit de la journée. Si vous n’avez pas la possibilité de faire garder les enfants à l’exterieur, lâchez tout et restez avec eux. Mon conseil va surement vous surprendre, mais s’accrocher à l’ordinateur malgré les cris et les sollicitations constantes des petits vous vaudra au mieux:

  • Un travail de qualité médiocre (et les représailles de vos clients)
  • Le risque de faire des erreurs pénalisantes ( ou de signer « bisous » le mail envoyé au fournisseur)
  • Un niveau de stress que seuls les parents essayant de travailler sans pouvoir le faire peuvent comprendre.
  • La culpabilité de ne pas être à la bonne place: ni avec vos enfants, ni au travail…

A moins d’avoir de grands enfants, ou des enfants anormalement calmes et silencieux, rendons nous à l’évidence: il n’est pas possible de travailler avec les enfants dans le même espace que vous. Admettre ça, c’est éviter l’ulcère pour vous, et une atmosphère pesante pour les enfants qui, si on  y pense, n’y sont pas pour grand chose…

Lâchez du lest

Alors on fait quoi? On en profite. Pour rentrer vraiment dans cette partie de Dr Maboul et réaliser que c’est aussi drôle que dans notre prime jeunesse, pour préparer le repas en faisant participer les enfants, pour les emmener faire un tour au parc. Bref, pour passer du « vrai temps », du temps de qualité avec eux. Agiter vaguement une canne à pêche en faisant mine de jouer à la pêche au canard n’est pas à proprement parler ce que j’appelle du « temps de qualité ».

Revoyez votre organisation

J’entends déjà les ricanements :  » Et mon article, et mon illustration, et mon devis, je le fais comment, en descendant le toboggan? » . Bien sur, il n’est pas question de tout laisser tomber et de passer les deux mois de vacances scolaires à siroter des grenadines en sortant du cinéma. Mais plutôt à revoir son organisation habituelle:

  • Se lever plus tôt
  • Se coucher plus tard
  • Profiter de la sieste des enfants
  • Annoncer des délais réalistes aux clients
  • Créer un planning et hiérarchiser les tâches
  • Eviter les to-do list irréalisables
  • Cultiver l’art du minimalisme: priorité aux priorités

 

Du balai!

N’y allons pas par quatre chemins: pendant les vacances, le ménage, c’est no-way. Gérer de front boulot et enfants est déjà compliqué, inutile de se lancer des défis fous en briquant la maison de fond en comble pendant vos 3, 30 minutes de répit. Et si vous faites partie de ces femmes qui travaillent à la maison mais n’arrivent pourtant pas à lâcher le balai, profitez de ces  » vacances » pour vous désintoxiquer.

 

Poser des limites claires

Enfin, il est primordial que des limites horaires soient fixées. Si le papa travaille à l’extérieur, convenez ensemble d’une heure limite pour son retour à la maison. Et dès son arrivée: dé-lé-guez. Rassurez vous, il saura parfaitement s’occuper du bain et des repas, et prendra grand plaisir à raconter l’histoire du soir. Quant à vous, croyez-moi, il vous sera salutaire de souffler et de reprendre des forces avant le marathon de la prochaine journée.

 

Et vous, qui garde les enfants pendant les vacances scolaires?

 



Rendez-vous sur Hellocoton !