Inscrivez vous à la newsletter et recevez des conseils et des astuces directement dans votre boite mail!

Posts Tagged ‘travaille’

Là, tu vois, maman travaille!

 

Mokka et sa petite soeur

 

 

« Maman tu viens jouer? » « Maman, c’est quoi que tu regardes? » « Maman, je peux dessiner? » « Maman j’ai faim… » « Maman, pourquoi tu t’occupes pas de moi? » 

Vissée à l’ordinateur, les sourcils froncés et l’air concentré, on essaye tant bien que mal de poser des limites au petit gnome en lui expliquant que « ça ne se voit peut être pas autant que papa, mais là, tu vois, maman travaille ». Peine perdue. C’est l’invasion des jouets sur le bureau, des cris en musique de fond, voire du gnome lui même sur les genoux. Comment faire comprendre à notre descendance adorable, certes,  mais néanmoins envahissante, que « Tu vois le paravent, là?  hé bien c’est le bureau de maman, dingue, non? « 

Vous vous reconnaissez? C’est normal, toute maman qui travaille à la maison a déjà vécu cette situation des dizaines de fois. A tel point que  Stéphanie, 35 ans, et Sophie 32 ans, ont décidé d’en faire un livre pour enfant dont le héro, Mokka a une maman  « bizarre », une maman qui travaille sur internet!

Qui êtes vous, Stéphanie et Sophie?

Je suis Stéphanie, 35 ans, 2 enfants et un 3eme en « fabrication ». J’ai été entrepreneur pendant 4 ans pour redevenir salariée avec plein de projets de nouveau! Je suis auteure jeunesse depuis 2 ans et j’ai déjà un album édité (Le Pays des Mots Perdus chez Alpha Book).
Sophie a 32 ans, 1 enfant en « fabrication », et est illustratrice freelance depuis plusieurs années, spécialisée dans les albums pour enfants.
Nous faisions toutes les 2 parties du réseau des mompreneurs.

Comment vous est venue l’idée d’écrire l’histoire de Mokka?

L’idée de cette histoire vient de mes enfants au départ. Des crises quand je ne venais pas immédiatement voir leur nouveau dessin lorsque je travaillais devant mon ordinateur (je gérais une boutique en ligne à l’époque), ou lorsqu’ils ne comprenaient pas pourquoi je me mettait en colère lorsqu’ils hurlaient « mamannnnnn j’ai fini de faire caca » alors que j’étais au téléphone avec un de mes fournisseurs! Le livre a donc pour but d’expliquer aux plus petits enfants pourquoi une maman qui travaille à domicile, en freelance ou comme entrepreneur, n’est pas forcément disponible toute la journée pour jouer et s’occuper de ses enfants.

Avoir une maman qui travaille à la maison, c’est perturbant pour un enfant?

Oui, je pense. Après c’est aussi une question d’âge. Un enfant de 4/5 ans ne va pas comprendre qu’il peut avoir sa maman dans son champ de vision mais qu’il ne peut pas lui parler. Même à 9 ans mon fils a toujours du mal à comprendre qu’il ne doit pas me déranger quand je travaille ou quand je suis au téléphone. 

Quel plus ce livre apporte-t-il aux enfants qui le lisent?

Il explique pourquoi il ne faut pas déranger maman lorsqu’elle travaille (on peut décliner la même chose pour le papa évidement!), même si elle reste toujours à la maison. Les enfants s’identifient facilement au personnage (petit garçon/tigre) qui est parfois compréhensif, parfois grognon.
Globalement cet album est plutôt destiné aux petits, pour qui le concept de « maman à la maison inabordable » est vraiment impossible à gérer.

Mokka et sa petite soeur sont à la recherche d’un éditeur, n’hésitez pas à aller leur témoigner votre soutien sur la page Facebook du livre 

 

Pour aller plus loin: 

Stéphanie François sur Facebook

Le blog de Sophie Verhille

Le livre Maman Travaille, par Marlène Schiappa

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


5 raisons pour lesquelles je ne serais jamais Carrie Bradshaw

Comme Carrie Bradshaw, l’héroïne new-yorkaise de la série  » Sex and the City »j’écris et je travaille de chez moi.Malheureusement, la comparaison s’arrête là…

1/ Carrie travaille sur son lit. En sous-vêtements. 

Bon. je vois déjà trois inconvénients majeurs à ça:

-  Si je travaille en sous-vêtements, je suis sure que le rendu sera beaucoup moins  « Victoria’s Secret » ( je me promène rarement en nuisette en soie des Bahamas chez moi et mes cheveux au reveil ressemblent plus à un nid qu’à une cascade de boucles d’or)

- Avoir un client au téléphone alanguie sur mon lit en petite culotte me donnerait plus le sentiment de travailler comme hôtesse de charme que comme rédactrice je crains que mon interlocuteur ne se doute de ma presque nudité  rien qu’au son de ma voix…

- Je n’ai jamais su travailler sur mon lit. Ca date de l’époque du lycée: si j’essaye de faire fonctionner mon cerveau sur mon King Size, je me réveille une heure plus tard l’air hagard et le Mac en surchauffe.

2/ Carrie a plein d’amis et passe beaucoup de temps au téléphone avec eux

Depuis que je suis freelance, mes amis se nomment URSSAF, RSI, Trésor Public ou  DIRECCTE. Je les ai tous les jours au téléphone moi aussi, en revanche on parle plus cotisations et prélèvement libératoire que sexfriends et compagnie, dommage.

3/ Carrie n’est jamais dérangée dans son travail. 

Toujours sur son lit, Carrie tapote sur son clavier, un léger sourire sur les lèvres, au summum de sa concentration.La concentration. C’est peut être LA grosse différence entre Carrie et moi: Carrie n’a pas d’enfant. Et qui dit enfant dit zéro concentration, impossible, nada: pas d’enfant pour taper sur « envoyer » sur un mail en cours de rédaction, pas d’enfant pour tartiner le clavier de céréales, de gateau écrasé ou de tourte autre matière gluante, pas d’enfant pour crier  » Mamaaaaan j’ai fait caca » en plein brainstorming client, et ça, ça fait toute la différence.

4/ Carrie est toujours impeccable :

Branchée, lookée, mais aussi épilée, maquillée, Carrie ne connait pas ( encore) le sentiment de victoire de celle qui a eu le temps de s’épiler les sourcils pour la première fois depuis des semaines ( les enfants sont chez la grand-mère).

5/ Carrie aime beaucoup les Mojitos. Mais vraiment beaucoup.

Sérieusement, Carrie, moi aussi j’adore ça, mais qui peut descendre autant de Mojitos tous les soirs  et se remettre à bosser le lendemain matin comme si de rien n’était? One Mojito a way keep the Doctor a way ( « Un Mojito par jour éloigne le docteur ») ?

En fait, si j’étais Carrie Bradshaw…

… je travaillerais sur mon lit en culotte de grand-mère sur un ordinateur en surchauffe en discutant le bout de gras avec mes amis de l’URSSAF et ma voix de Barry White( la faute aux mojitos), une lingette dans une main et un bébé sur les genoux…

… et c’est peut- être aussi bien comme ça!





Rendez-vous sur Hellocoton !