Inscrivez vous à la newsletter et recevez des conseils et des astuces directement dans votre boite mail!

Posts Tagged ‘oser’

3 conseils pour enfin passer à l’action et créer le job de vos rêves :

 

 Vous souhaitez vous reconvertir, changer de voie, lancer une nouvelle activité. Au fond, vous aimeriez créer le job de vos rêves, mais vous n’avez aucune idée de comment et par quoi commencer. La bonne nouvelle, c’est que vous n’êtes pas seule, et la deuxième bonne nouvelle, c’est que vous êtes au bon endroit pour y arriver!

Voyons de plus près la semaine type de la futur entrepreneuse qui « aimerait bien mais qui n’ose point »

Lundi: 

Au départ il y a l’envie de faire quelque chose de différent, le besoin de se révéler et de tendre vers ce qu’on aime, la tentation de vivre de sa passion, d’exprimer sa créativité, de sortir du moule, d’être enfin soi.

Mardi :

Puis il y a l’idée : et si je créais mon entreprise? Si je devenais mon propre patron? Et si, soyons fou, j’arrivais à vivre de ma passion? 

Mercredi :

Vient ensuite l’euphorie: ça va être génial!  les idées se bousculent, c’est décidé, on se lance, on va claquer la porte au nez de Vilain-Boss et commencer notre nouvelle vie de freelance! Quel bonheur de pouvoir vivre de sa passion, s’organiser comme on l’entends, aller chercher les petits à l’école et travailler de n’importe où, les collègues vont en faire une de ces têtes!

Jeudi : 

Sournoisement s’installe le doute : et si on s’était un peu emporté? En ces temps de crise, est-ce bien raisonnable? Et si ça ne marchait pas? Et si je ne trouvais pas de clients? 

 Vendredi : 

C’est vendredi, c’est auto-sabotage, phase normale et passage obligé du futur entrepreneur : « Non mais qu’est ce qui m’a pris? Je ne peux pas y arriver, je ne suis pas assez intelligente/douée/motivée/ prête/spéciale/formée pour entreprendre! Et puis je n’ai pas le temps, j’ai une famille à nourrir moi Madame, je laisse ces utopies et billevesées aux autres, moi je choisi la SECURITE » 

Samedi 

C’est au tour des regrets et c’est le début de la ronde des  » et si« ?  » Et si ça avait fonctionné, en fin de compte? » « Et si je n’étais pas faite pour le salariat? Et si la sécurité de l’emploi aujourd’hui était illusoire? Et, pire que tout,  si j’avais touché mon rêve du doigt sans oser aller au bout » ?

 

Dimanche 

Le dimanche du futur entrepreneur est un peu la salade de fruits des jours précédents : toujours l’envie d’en découdre, mais matinée de peur au ventre, de regrets de ne pas oser d’avantage et de doutes sur soi-même, les autres, la conjoncture actuelle, etc…

 

Vous vous reconnaissez? 

C’est normal! la grande majorité des futurs entrepreneurs et freelances passent par ces phases d’envie de doutes et de découragement. Après il y a ceux qui osent… et il y a les autres !

 

3 conseils pour enfin passer à l’action et créer le job de vos rêves :

Je vous livre ici 3 des conseils les plus précieux qui m’ont été donnés lorsque j’ai commencé à changer de voie et à aspirer à une autre vie. Certains m’ont été donnés par un coach, d’autres par un entrepreneur aguerri.

1. Prenez un mentor

Pour sortir du cycle infernal et avancer enfin, il y  a un précieux conseil qui m’a été donné et qui fait des merveilles : choisissez- vous un mentor. Un mentor est un guide, quelqu’un qui va vous orienter, vous motiver et vous inspirer dans votre projet. Créer le job de ses rêves demande de l’énergie et de la ressource. La motivation et l’idée de génie sont essentiels mais ne suffisent pas. Votre mentor peut être une personnalité pour qui vous avez de l’admiration, quelqu’un qui a réussi dans votre branche, un coach, peu importe. Cette personne doit vous désembourber des questionnements sans fin et vous aider à passer à l’action!

 

2. Lancez -vous !

Passez à l’action. Maintenant. N’attendre pas. Ouvrez votre blog aujourd’hui, écrivez la première page de votre nouvelle vie, lancez vous. Monter une entreprise est comparable au fait de faire un enfant: on n’est jamais tout à fait prêt, et il n’y a pas de  » moment idéal », croyez moi. Si vous attendez l’alignement des planètes et l’arrivée de Mercure dans la maison de Vénus pour agir, parions que vous serez encore au bord de la route à regarder passer la caravane de votre vie rêvée demain…

3. Ecoutez- vous !

…et suivez votre intuition: arrêtez d’écouter les faux bons conseils de la copine bien intentionnée qui a peur que vous réussissiez ou ceux de votre papa vénéré qui, lui, craint que vous échouiez. Ecoutez vous: vous n’êtes pas parfaite et tant mieux: ça signifie que vous avez des spécificités qui font votre force et qui sont votre valeur ajoutée, servez vous en! PERSONNE NE FAIT CE QUE VOUS FAITES COMME VOUS LE FAITES. Croyez en vous c’est la clé du succès, faites vous confiance.

Exercice Pratique 

Voici un premier exercice qui va vous aider à avancer de façon rapide et concrète dans votre projet de reconversion. Il est également très utile si vous sentez que vous stagnez dans votre ascension vers le succès :

Dès aujourd’hui, trouvez sur le web trois personnes qui ont réussi dans le domaine dans lequel vous souhaitez vous lancer, et contactez les : demandez leur conseil : comment ont- elles commencé? Ont- elles des conseils à vous donner? Des écueils à éviter ? Peuvent elles vous renseigner sur des formations, des  personnes à contacter, des ressources à explorer?

Posez vos questions, les gens sont souvent bien plus accessibles qu’on ne le pense. Lancez vous et venez nous raconter votre expérience en commentaire de cet article!

Lancez vous 

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


Freelances, osez!

© Humans of New-York

Vous êtes freelance en communication, traductrice, ou fabriquante de bijoux en Patafix©. A un dîner entre amis, votre voisin de table vous expose par le menu les détails de son passionnant métier d’équarrisseur d’oies. Malheureusement, Mademoiselle Freelance (ou devrais-je dire « Madame »), le pire reste à venir quand, magnanime, il profite d’un silence autour de la table pour vous poser la question rituelle: « Et toi, tu fais quoi? »

Au pire, c’est le blanc, le black-out total sous les yeux éberlués du malheureux, au mieux: une vaine tentative d’expliquer votre métier sans bégayer comme un enfant de 2 ans. Pourtant vous savez ce que vous faites… n’est ce pas?

Savez- vous ce que vous faites?

Rassurez vous le problème ne vient pas de vous. Du moins pas forcément. A moins de souffrir de timidité chronique, présenter son activité de freelance demande du courage et … de l’entrainement. Se présenter c’est se mettre à nu, c’est admettre qu’on essaye de concrétiser son rêve dans un monde où le cynisme fait rage, c’est assumer que l’on essaye de vivre de sa passion, en bref c’est sortir du moule: quel mal y- a- t il à ça?

Vous êtes Unique

Sortir du moule est ce qui peut vous arriver de mieux. Créer son propre job, c’est partir à la découverte de soi, tracer sa propre route, s’ouvrir au monde et aux rencontres, faire du home-made à l’ère du surgelé et ça c’est passionnant : ne doutez pas une seconde que la personne qui est en face de vous à ce moment précis à elle aussi des rêves plein la tête, qu’elle choisira de réaliser ou pas: nous sommes tous pétris du désir d’une vie meilleure. La différence avec vous? Vous avez osé !

Vous êtes passionnante …

Si vous parlez avec vos tripes ( ceci est bien évidemment une image). A la question  » et toi qu’est ce que tu fais »? Remettez – vous immédiatement votre POURQUOI  en tête et répondrez plutôt  » J‘accompagne des travailleurs freelances dans leur communication en les faisant travailler sur leur passion et leurs valeurs » plutôt que «  Je suis consultante en communication« , vous saisissez la différence?

Etre freelance, c’est sortir de l’ombre, faire son coming-out et crier au monde « Hey les gars, je pourrais être salariée, mais j’ai choisi d’être créatrice de robes de fées, il y en a que ça dérange? » N’ayez pas honte de ce que vous faites, car vous faites avancer le monde.

Et vous, vous faites quoi?

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !