Inscrivez vous à la newsletter et recevez des conseils et des astuces directement dans votre boite mail!

Posts Tagged ‘coaching freelance’

3 conseils pour enfin passer à l’action et créer le job de vos rêves :

 

 Vous souhaitez vous reconvertir, changer de voie, lancer une nouvelle activité. Au fond, vous aimeriez créer le job de vos rêves, mais vous n’avez aucune idée de comment et par quoi commencer. La bonne nouvelle, c’est que vous n’êtes pas seule, et la deuxième bonne nouvelle, c’est que vous êtes au bon endroit pour y arriver!

Voyons de plus près la semaine type de la futur entrepreneuse qui « aimerait bien mais qui n’ose point »

Lundi: 

Au départ il y a l’envie de faire quelque chose de différent, le besoin de se révéler et de tendre vers ce qu’on aime, la tentation de vivre de sa passion, d’exprimer sa créativité, de sortir du moule, d’être enfin soi.

Mardi :

Puis il y a l’idée : et si je créais mon entreprise? Si je devenais mon propre patron? Et si, soyons fou, j’arrivais à vivre de ma passion? 

Mercredi :

Vient ensuite l’euphorie: ça va être génial!  les idées se bousculent, c’est décidé, on se lance, on va claquer la porte au nez de Vilain-Boss et commencer notre nouvelle vie de freelance! Quel bonheur de pouvoir vivre de sa passion, s’organiser comme on l’entends, aller chercher les petits à l’école et travailler de n’importe où, les collègues vont en faire une de ces têtes!

Jeudi : 

Sournoisement s’installe le doute : et si on s’était un peu emporté? En ces temps de crise, est-ce bien raisonnable? Et si ça ne marchait pas? Et si je ne trouvais pas de clients? 

 Vendredi : 

C’est vendredi, c’est auto-sabotage, phase normale et passage obligé du futur entrepreneur : « Non mais qu’est ce qui m’a pris? Je ne peux pas y arriver, je ne suis pas assez intelligente/douée/motivée/ prête/spéciale/formée pour entreprendre! Et puis je n’ai pas le temps, j’ai une famille à nourrir moi Madame, je laisse ces utopies et billevesées aux autres, moi je choisi la SECURITE » 

Samedi 

C’est au tour des regrets et c’est le début de la ronde des  » et si« ?  » Et si ça avait fonctionné, en fin de compte? » « Et si je n’étais pas faite pour le salariat? Et si la sécurité de l’emploi aujourd’hui était illusoire? Et, pire que tout,  si j’avais touché mon rêve du doigt sans oser aller au bout » ?

 

Dimanche 

Le dimanche du futur entrepreneur est un peu la salade de fruits des jours précédents : toujours l’envie d’en découdre, mais matinée de peur au ventre, de regrets de ne pas oser d’avantage et de doutes sur soi-même, les autres, la conjoncture actuelle, etc…

 

Vous vous reconnaissez? 

C’est normal! la grande majorité des futurs entrepreneurs et freelances passent par ces phases d’envie de doutes et de découragement. Après il y a ceux qui osent… et il y a les autres !

 

3 conseils pour enfin passer à l’action et créer le job de vos rêves :

Je vous livre ici 3 des conseils les plus précieux qui m’ont été donnés lorsque j’ai commencé à changer de voie et à aspirer à une autre vie. Certains m’ont été donnés par un coach, d’autres par un entrepreneur aguerri.

1. Prenez un mentor

Pour sortir du cycle infernal et avancer enfin, il y  a un précieux conseil qui m’a été donné et qui fait des merveilles : choisissez- vous un mentor. Un mentor est un guide, quelqu’un qui va vous orienter, vous motiver et vous inspirer dans votre projet. Créer le job de ses rêves demande de l’énergie et de la ressource. La motivation et l’idée de génie sont essentiels mais ne suffisent pas. Votre mentor peut être une personnalité pour qui vous avez de l’admiration, quelqu’un qui a réussi dans votre branche, un coach, peu importe. Cette personne doit vous désembourber des questionnements sans fin et vous aider à passer à l’action!

 

2. Lancez -vous !

Passez à l’action. Maintenant. N’attendre pas. Ouvrez votre blog aujourd’hui, écrivez la première page de votre nouvelle vie, lancez vous. Monter une entreprise est comparable au fait de faire un enfant: on n’est jamais tout à fait prêt, et il n’y a pas de  » moment idéal », croyez moi. Si vous attendez l’alignement des planètes et l’arrivée de Mercure dans la maison de Vénus pour agir, parions que vous serez encore au bord de la route à regarder passer la caravane de votre vie rêvée demain…

3. Ecoutez- vous !

…et suivez votre intuition: arrêtez d’écouter les faux bons conseils de la copine bien intentionnée qui a peur que vous réussissiez ou ceux de votre papa vénéré qui, lui, craint que vous échouiez. Ecoutez vous: vous n’êtes pas parfaite et tant mieux: ça signifie que vous avez des spécificités qui font votre force et qui sont votre valeur ajoutée, servez vous en! PERSONNE NE FAIT CE QUE VOUS FAITES COMME VOUS LE FAITES. Croyez en vous c’est la clé du succès, faites vous confiance.

Exercice Pratique 

Voici un premier exercice qui va vous aider à avancer de façon rapide et concrète dans votre projet de reconversion. Il est également très utile si vous sentez que vous stagnez dans votre ascension vers le succès :

Dès aujourd’hui, trouvez sur le web trois personnes qui ont réussi dans le domaine dans lequel vous souhaitez vous lancer, et contactez les : demandez leur conseil : comment ont- elles commencé? Ont- elles des conseils à vous donner? Des écueils à éviter ? Peuvent elles vous renseigner sur des formations, des  personnes à contacter, des ressources à explorer?

Posez vos questions, les gens sont souvent bien plus accessibles qu’on ne le pense. Lancez vous et venez nous raconter votre expérience en commentaire de cet article!

Lancez vous 

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


Et vous, est ce que vous vibrez?

Un rappel © MylittleBox placardé au dessus de mon bureau

Est- ce que je fais le bon choix? Est ce que je ne suis pas en train de commettre une monstrueuse erreur de jugement? N’est ce pas égoïste de chercher à créer un emploi que j’aime mais qui ne rapporte pas beaucoup d’argent alors que j’ai un conjoint qui travaille dur, des enfants? Et si ça ne marchait pas? Quelles conséquences pour moi et les miens? Est ce que je saurais retourner sur le marché du travail sans trop de dégâts? 

 

Le syndrome de l’imposteur 

Ces questions, je suis sure que vous vous les êtes toutes posées au moins une fois depuis que vous avez choisi de travailler en solo. Parce-que ce sont des angoisses que nous vivons tous et toutes. La peur d’échouer, la peur de réussir, la difficulté de sortir de sa zone de confort, la peur de l’inconnu, du changement, de la nouveauté... être indépendant, c’est joli sur le papier mais c’est aussi un questionnement perpétuel, n’est ce pas?

Et dans les périodes de transition, quand l’argent ne rentre pas encore, que les clients se font attendre, que le temps parait long vient ce moment où on se sent un peu perdu et où l’on commence à douter. Douter de soi, de ses choix, de sa propre légitimité ( le fameux syndrôme de l’imposteur dont je parle souvent avec mes collègues freelances).

 

Se reconnecter à ses envies 

Heureusement, il existe un outil très simple pour mettre un terme à ces atermoiements sans fin et recommencer à avancer, sereinement et avec l’énergie gonflée à bloc. Il faut se reconnecter à ses envies. Si vous doutez, si vous vous sentez bloqué, c’est que la prise a été débranchée: vous n’êtes plus connecté avec l’essence de votre projet. Il faut alors aller rechercher cette envie et la réactiver. 

Comment? En deux points très simples:

  1. Parler de son projet à un proche
  2. Etre  attentif à ses sensations physiques
Ce que je fais me fait-il toujours vibrer? 
Si  vous le voulez bien, je  vous donne mon propre exemple : je suis suivie par une coach en reconversion de carrière avec laquelle je travaille ( très) dur. Je me souviens précisément du moment où j’ai su que je suivais la bonne voie: quand elle m’a demandé de lui exposer mon projet et mon POURQUOI. Mon pouls s’est accéléré, j’ai commencé à avoir les mains moites et en même temps je me sentais portée par quelque chose : j’ai commencé à lui exposer le projet sur lequel je travaille et le bilan a été sans appel:  » tu t’illumines littéralement quand tu me parles de ce projet de coaching, il faut que tu suives cette voie » . 

Après cet entretien, je me sentais bien, « droite dans mes bottes ». Pourquoi? Parce que j’étais :

  •  Alignée
  • en cohérence avec mon projet professionnel
  • Connectée à mes envies profondes

Cet entretien a définitivement levé le voile sur ma vocation et m’a donné toute l’énergie dont j’ai besoin pour reprendre le chemin de l’entreprenariat, le coeur léger et la tête pleine de nouvelles idées.

On ne peut pas espérer être motivé, ni être créatif, ni même heureux dans son travail si l’envie n’y est plus. Et quand les mots manquent, les sensations corporelles sont de précieux indicateurs, en un mot, est ce que ce que je fais aujourd’hui me fait toujours vibrer?  

Et vous, les freelances, ce que vous faites vous fait-il vibrer? Comment vous sentez vous quand vous parlez de votre projet? Venez nous le raconter dans les commentaires! 

 

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


Comment se mettre en valeur ?

 

 

Avez vous déjà remarqué comme le lundi matin est la journée de la loose? Dans la rue, à la boulangerie, au bureau, il est de bon ton de commencer la semaine en racontant les petits bobos passés et les petites angoisses à venir:   » La voiture nous a lâché vendredi  « ,  » quand je pense à tout ce que j’ai à faire, ça me donne envie de me recoucher « , « Je dois rédiger une newsletter pour demain matin, je ne vais jamais m’en sortir! « … ça n’a l’air de rien, mais savez vous que toutes ces petites nouvelles, en plus de pomper l’énergie positive et la créativité, donnent une image dévalorisante de vous-même?

Souvent on ne s’en rend pas compte, on pense que minimiser nos succès et mettre en avant nos petits tracas nous rendra sympathique. C’est surtout vrai chez les femmes, qui ne savent dramatiquement pas se mettre en valeur, de peur de passer pour prétentieuses, de peur d’être ridiculisées, par manque d’habitude aussi. Qui apprend aux femmes à se mettre en avant?  » Sois gentille « ,  » C’est bien, tu es sage!  » et  » arrête de faire ton intéressante  » sont des phrases qu’on entend toute notre enfance.

Cette incapacité à se mettre en valeur, la coach Chine Lanzmann y consacre un chapitre très intéressant dans son livre  » Guide de l’auto-coaching pour les femmes « , dans lequel elle propose un petit exercice très concret, sympa à faire, et surtout très efficace, la Flash News:

La Flash News 

La flash news est un ensemble de bonnes nouvelles qu’on va donner à nos interlocuteurs en une phrase ou deux. Elles peuvent concerner le délicieux Osso Bucco que vous avez servi aux  beaux-parents ce weekend, comme la réussite totale de votre dernier article sur l meilleure façon de bien rédiger pour le web.L’important est de communiquer positivement sur vous-même. N’hésitez pas à diffuser largement l’information, au téléphone, sur les réseaux sociaux, dans l’open space. Plus vous communiquerez de façon positive, plus les autres vous verront de façon positive. 

  1. Partez des faits: Mon Osso Bucco de samedi soir était une merveille!
  2. Le ressenti: Je suis contente et fière que tout le monde à table se soit régalé ( et d’avoir cloué le bec à Belle-maman)
  3. Le besoin satisfait: Je maitrise une nouvelle recette !

Ce petit exercice tout simple n’a l’air de rien. Mais quand on est créatrice d’entreprise, graphiste, rédactrice web ou autre, on ne vend pas seulement notre travail, on se vend, nous. Alors au travail!

Pour aller plus loin: 

« Guide de l’auto-coaching pour les femmes« : Chine Lanzmann, éditions Pearson.



Rendez-vous sur Hellocoton !