Inscrivez vous à la newsletter et recevez des conseils et des astuces directement dans votre boite mail!

Posts Tagged ‘bonheur’

Le bonheur

 

Qu’est ce qui vous rend heureux? Est- ce de passer du temps avec vos enfants, de faire un break seul(e) avec une tasse de thé, de marcher en pleine nature, de vous sentir utile, à votre place?

Cette semaine, j’ai le plaisir d’être invitée sur la Radio des Freelances pour parler d’un sujet qui me passionne: le bonheur. Je vous laisse profiter de cette émission qui donne vraiment la pêche, avec notamment une intervention très intéressante de Joanna de Happylab qui nous donne sa vision du bonheur et des gens heureux. Et vous, c’est quoi vos petits et grands trucs pour être heureux? 

Radio-des-freelances-le-bonheur

 

Cette nouvelle émission de la Radio des Freelances est consacrée au bonheur.

Le bonheur, qu’est-ce que c’est ?

Y a-t-il des trucs pour être heureux ? Et vous, freelances, quelles sont vos astuces pour garder le sourire au quotidien ?

Dans cette émission, vous écouterez : 
- Joanna Quélen, créatrice de Happylab.fr : Joanna Quélen s’intéresse au bonheur depuis des années et a cristallisé ses réflexions à travers happylab, une association qui propose des formations et des ateliers autour du bonheur. 
http://www.happylab.fr

- Jonathan Karp, co-créateur de Foodreporter et de Bemyapps : http://www.foodreporter.com et http://fr.bemyapp.com/

- Thibaud Cabri, coach : http://leblogcoaching.blogspot.fr/p/thibaut-cabri-wiltzer.html

- Laurent Moreau, co-créateur de Topito.com

- Laetitia Di Stefano, journaliste free-lance : http://laetitiadistefano.wordpress.com/

- Aurélie Ravier, Accompagnement éditorial pour les PME et travailleurs indépendants : http://www.mamanfreelance.com/

- Chrystelle Edeline, décoratrice d’intérieur

- Isabel Fernandez, commerciale

 

 

 





Rendez-vous sur Hellocoton !


5 choses à vérifier avant de mourir

 

 

Ok, le titre n’est pas très sexy.  Mais lisez un peu la suite : le message de Bronnie est en réalité très positif, et motivant. Il pousse à s’interroger sur ce qui est essentiel pour nous, et à sortir de notre zone de confort…

Bronni Ware est infirmière. Elle a notamment travaillé auprès dans un service de soins palliatifs, auprès de personnes mourantes. Elle les a accompagné, soigné, a soulagé leurs peines, mais surtout elle les a écouté.

De ces conversations avant la mort, de ces bilans de vie, elle a Bronnie a été très surprise de constater que 5 regrets revenaient constamment à ceux qui jettent un dernier regard en arrière:

1/ J’aurais aimé avoir le courage de vivre ma vie comme je l’entendais, et non pas comme les gens le voulaient.

 » C’est le regret le plus courant. Quand les gens réalisent que leur vie est pratiquement terminée et jettent un regard sans concession dessus, il est facile de voir que nombre de leurs rêves n’ont jamais été réalisés. La plupart des gens n’ont pas accompli la moitié de leurs rêves, et doivent mourir en acceptant l’idée que c’est dû aux choix qu’ils ont fait… ou pas »

2/ J’aurais aimé ne pas travailler autant

 » Chaque patient homme que j’ai soigné a formulé des remords à ce sujet. Ils sont passé à côté de la jeunesse de leurs enfants, et de leur relation de couple. Les femmes ont également parlé de regrets au sujet du travail. Mais la plupart d’entre elles sont de l’ancienne génération, elles ne faisaient pas « vivre la famille. En simplifiant sa vie et en allant à l’essentiel de façon consciente, il ets possible de se libérer de la pression de gagner un revenu qu’on croit absolument devoir gagner. Et en créant plus d’espace dans sa vie, on devient plus heureux, et plus ouvert aux nouvelles opportunités, certaines qui conviennent bien mieux à votre nouveau style de vie ».

3/j’aurais aimé avoir le courage d’être vraiment moi même

« Beaucoup de gens étouffent leurs emotions dans l’espoir de garder des relations pacifiques avec les autres. résultat, ils s’installent dans une existence médiocre, et ne deviendront jamais ceux qu’ils sont capables de devenir.beaucoup d’entre eux développent des  maladie liées à l’amertume et à la frustration qui en découlent. » On ne peut pas contrôler la réaction des autres. Cependant, même s’il se peut que certaines personnes réagissent quand vous commencez à parler de façon sincère, la relation en elle-même s’en trouvera améliorée et deviendra plus saine.Ou dans le cas contraire, celà mettra un terme à une relation toxique de votre vie.dans les deux cas, vous êtes gagnant ».

4/ J’aurais aimé être en contact avec mes vieux amis 

« Les gens ne réalisent souvent qu’au moment de mourir de l’importance d’être entourés par ses vieux amis qu’au moment de mourir, quand il est déjà trop tard pour les retrouver.beaucoup se sont retrouvés tellement pris par leur propre vie qu’ils ont laissé des amitiés en or se déliter au fil du temps. j’entends des plaintes récurrentes au sujet d’ amitiés auxquelles on n’a pas consacré le temps et les efforts qu’elles méritées. Nos vieux amis nous manquent toujours quand on est sur le point de mourir ».

5/ J’aurais aimé m’autoriser à être heureux

« C’est une complainte , étonnamment fréquente. beaucoup ne réalisent que le bonheur est un choix que quand il est trop tard. Ils sont restés coincés dans de vieilles habitudes et des schémas pré-établis. La peur du changement les a poussé à se laisser croire et à laisser croire aux autres qu’ils étaient heureux comme ça ».

 

« Quand vous êtes sur votre lit de mort, le regard des autres importe peu. La vie est un choix, votre choix, choisissez consciencieusement, choisissez sagement, choisissez hônnetement. Choisissez le bonheur ». B.Ware.

Et vous? Quelles sont les choses à côté desquelles vous ne voulez absolument pas passer?



Rendez-vous sur Hellocoton !