Inscrivez vous à la newsletter et recevez des conseils et des astuces directement dans votre boite mail!

Le jour où j’ai dit OUI ( freelance, saisi ta chance)

 

c5243f2a-08ed-4429-9161-a1e4bc94408a.c10

Quand on travaille à son propre compte, qu’on soit Consultant en communication, graphiste, designer, créateur de bijoux ou vendeur de chaussettes, se pose forcément à un moment la question de l’évolution de son business, c’est à dire de l’évolution de Soi. Et de sa propre capacité à dire OUI à la nouveauté …

Chacun son rythme, chacun son chemin ( passe le message à ton voisin )

Avez-vous déjà vécu cette phase complètement nulle où on se sent stagner, où on a le sentiment de ne plus évoluer, où la routine prend le pas sur l’excitation des débuts. Parfois celà s’accompagne d’une stagnation du chiffre d’affaire, voire d’une baisse, souvent corrélée avec la motivation en berne et l’envie de se rouler en boule devant Netflix plutôt que de se mettre au boulot? Si oui, il est temps de réagir !

Qui a envie de faire toujours la même chose, jour après jour, mois après mois , année après année? Le choix d’une vie de travailleur indépendant se fait  par la créativité qu’elle implique, par le coté magique de créer son propre emploi, avec l’objectif que chaque jour soit différent du précédent, ou presque. Ce changement peut être fonction des clients : mes clients sont d’horizon tellement variés, hôtel 5 étoiles en Corse, Groupe de Propreté et d’Hygiène parisien, start-up, agence web …

  • La variété peut également venir de la mission en elle-même : rédiger des articles le matin, bâtir un fichier presse l’après midi, animer une communauté un jour, peaufiner une stratégie éditoriale le lendemain …
  • De la souplesse des horaires : Je suis une travailleuse du matin mais ne nous voilons pas la face : parfois je n’ai juste pas envie. À l’inverse, comme maintenant, je peux me jeter sur mon ordinateur habitée par la muse de la Gniak à tout moment et ce pendant des heures d’affilées. Nous avons tous un rythme de travail, comme nous avons un rythme de sommeil et de repas. Le respecter c’est se mettre en phase avec son Soi créatif, celui qui vous fait boucler ce dossier client en 2heures alors que vous peiniez dessus depuis des semaines.

La vrai magie du travail en freelance

Mais la VRAIE magie du freelancing, le sel dans la soupe, l’épice dans le couscous, c’est l’acquisition de nouvelles compétences : apprendre de nouvelles choses, tester de nouveaux terrains de jeux, se confronter à des défis jamais relevés auparavant, voilà la source d’une motivation constante et d’un chiffre d’affaire en constante évolution. Je vous vois déjà hausser un sourcil et pourtant …il suffit souvent de dire OUI, au lieu de NON.

  • Si je n’avais pas dit OUI, je serais encore salariée à Paris au lieu d’être indépendante en Corse
  • Si je n’avais pas dit oui, je n’aurais jamais pensé pouvoir faire vivre ma famille de mon activité
  • Si je n’avais pas dit oui, je serais probablement toujours rédactrice web ( Sénior depuis le temps) et je n’aurais jamais piloté la Communication de grandes entreprises , fais de la formation auprès de dizaines d’entrepreneurs, été récompensée pour mon travail de consultante ..
  • Si je n’avais pas dit oui, je n’aurais jamais acquis de nouvelles compétences , parce que je n’aurais jamais su que j’en étais capable …
  • etc.

Dire OUI à la nouveauté, c’est un cadeau qu’on se fait à soi-même, c’est saisir la chance au moment où elle se présente, c’est se faire confiance, aussi … Alors la prochaine fois qu’un client vous suggère d’ajouter une corde à votre arc, que vous risquez de passer à côté d’un projet parce que vous ne possédez que 80% des compétences demandées, réfléchissez bien avant de fermer la porte. Très souvent, vous en savez bien plus que vous ne le soupçonnez et la plupart des compétences, si elles ne s’improvisent pas, peuvent s’acquérir sur le tas et se peaufiner en se formant, croyez-en mon expérience.

Se former quand on est travailleur indépendant

La formation et l’acquisition de nouvelles compétences est une composante essentielle de votre activité : un freelance qui stagne est un freelance qui se meurt.

Si vous avez déjà un projet de formation, prenez contact avec l’AGEFICE qui vous orientera dans votre parcours de formation.

Et pour le financement de votre formation de freelance, pensez à votre CFP ( environ 0,2% de votre CA)

Tous les travailleurs indépendants sont soumis au paiement de la Contribution à la Formation Professionnelle (CFP), c’est grâce à elle qu’il vous sera possible de bénéficier du financement de votre formation.





Rendez-vous sur Hellocoton !


Related posts:

  1. Comment se sentir un peu plus forte chaque jour

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *






Comment *