Inscrivez vous à la newsletter et recevez des conseils et des astuces directement dans votre boite mail!

Archive of ‘Réseaux sociaux’ category

Peut-on se passer du web quand on est freelance?

Jusque là j’envisageais mon avenir numérique assez sereinement. Pas stressée pour un sou, être « sur-connectée » ne me posait pas plus de problème que ça. Facebook, Itunes, Instagram, Google+, Gmail, mais aussi ma banque en ligne sur mon Iphone, easyjet, amazon, il est TRES facile de me trouver sur le web, dailleurs c’est le but premier: la sacro-sainte  » visibilité ».

Ha ça pour être visible, je dois être visible,  puisque dans la même semaine, c’est mon compte en banque et mon compte Apple qui ont tout deux été victimes de piratage. Il y a quelques mois de ça, un honnête citoyen a ouvert un compte Orange avec mon nom mon prénom et mon adresse e.mail principale. Ce qui me vaut d’être régulièrement contactée par la marque de téléphonie mobile pour m’informer que j’ai effectué tel achat ou telle ouverture de ligne. Youpi.

Je suis Community Manager, je suis Rédactrice Web, je suis une femme 3.0. C’est comme ça que je gagne ma vie et jusque là j’aimais ça. Mais je commence serieusement à me poser des questions sur le sérieux de l’affaire : je suis à l’évidence très facilement traquable, hackable, vulnérable. J’ai même eu la désagréable surprise de découvrir il y a très peu de temps que les paramètres de confidentialité Facebook avaient ( encore) changé et que la plupart de mes publications, photos et abonnements à d’autres pages étaient en mode « public ». Un comble pour une Community Manager !

Pour être claire, cette mésaventure Facebook m’a donné l’impression de me ballader en culotte avec un panneau « je suis amoureuse du chanteur de A-Ha » autour du cou. Je me suis sentie ridicule, et, au risque de me répéter, très vulnérable.

Alors si internet représente mon gagne pain, je ne me sens pas prête en revanche à me jeter en pature aux pirates informatiques, agences publicitaires et agences d’analyses de tout bords. Je ne suis pas un objet, je ne suis pas consommable, je ne suis pas une souris de laboratoire dont on peut disséquer les comportements, les amitiés, les amoures, les gouts et les dégouts afin de les vendre au plus offrant.

Alors aujourd’hui je me pose la question est il possible de me passer du web? Pour le moment, la réponse est « non » mais croyez bien que je vais creuser activement le sujet, et en cohérence avec mon amour pour la méditation, envisager une possible reconversion de nonne tibétaine.

Namasté.

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


Réseau social: Pinterest, c’est pour moi?

exemple de "pins"

Lancé en 2010, le réseau social Pinterest réunit aujourd’hui plus de 12 millions de visiteurs uniques  par mois dans le monde (source: Le Figaro), et a vu son traffic augmenter de 60% depuis le lancement de l’application Facebook pour Pinterest, devenant ainsi un icontournable des réseaux sociaux. Un virage à ne pas manquer?

Pinterest? Kezako?

L’ambition de Pinterest est simple: il s’agit de réunir les internautes autour de leurs passions: mode, cuisine, géographie ou Brian Gossling, peu importe votre centre d’interêt, vous pouvez le partager. L’une des forces de Pinterest réside dans l’utilisation de l’image, contrairement à Facebook et à Twitter par exemple essentiellement axés sur le texte.

Par exemple: 

Vous avez un blog culinaire. Disons www. macuisinedemamie. com . Super fière de votre dernière recette, Vous « épinglez » (« pin ») une photo de votre délicieux brownie au chocolat blanc sur le tableau en liège virtuel du site. C’est un succès: les visiteurs « like » votre brownie, et le « repin » ( partagent) augmentant ainsi la viralité de votre photo, de votre recette… et de votre site, boostant ainsi son traffic et sa notoriété. Simple, non?

C’est compliqué?

Pas du tout! là encore les créateurs du site ( Ben Silberman, Evan Sharp et Paul Sciarra) ont eu le nez fin et privilégient une interface claire, simple et conviviale. Véritable aubaine pour les marques, Pintérest séduirait avant tout les femmes puisque 2/3 des utilisateurs seraient en réalité des utilisatrices.  Un petit bémol cependant, pour profiter du site il faut demander une invitation en entrant son adresse mail et être patiente…

C’est pour moi? 

Oui si: 

- Vous avez une passion que vous souhaitez partager

- Vous aimez renconter des gens du même univers que vous

-  Vous avez un blog, un site internet, une boutique marchande ( e.commerce, webshop)

- Vous avez de bonnes idées et vous souhaiteriez les partager

- Vous fabriquez vous même des objets sympas ( bijoux, lampe en papier crépon, etc…)

- Vous êtes accro aux réseaux sociaux et votre premier réflexe est « d’up- dater « votre statut Facebook ou « live tweeter « dès qu’il vous arrive un truc de dingue ( croisé le sosie de José Garcia chez Casino).

- Le jargonnage ne vous fait pas peur (cf ci-dessus)

L’info en plus:

Peu le savent pour le moment car le site communique peu sur le sujet, mais le financement de Pinterest se fait grâce à l’affilication: pour chaque vente générée par un clic d’utilisateur via une image du site, Pinterest touche une commission…

Liens utiles:

http://www.pinterest.com

http://toutpinterest.com: le blog pour tout savoir sur Pinterest 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !