Inscrivez vous à la newsletter et recevez des conseils et des astuces directement dans votre boite mail!

Archive of ‘Non classé’ category

Du chaos naissent les étoiles

Le changement nous effraie. J’avais évoqué dans le dernier article comment le bouleversement des habitudes éclate au grand jour de façon parfois tellement claire qu’il en parait brutal, abrupt et pour tout dire: inattendu. On ne s’y attendait pas, on ne pensait pas, on est surpris, déboussolé, bousculé. On n’aime pas ça, on traine des pieds et on renacle, on clame qu’on ne l’avait pas vu venir … vraiment?

Se mettre à l’écoute 

En réalité, comme le vent agite les arbres avant la tempête, de petits signaux semblables à des bruissements se font entendre. Ils sont audibles seulement pour ceux qui sont à l’écoute d’eux mêmes, de leur vie, du changement. Mais pressés par l’urgence du quotidien, noyés sous les responsabilités de parents, d’époux, d’amants, les petits signaux ne deviennent qu’un vague murmure en toile de fond de notre vie trépidante. Il arrive que ce soit  alors le corps qui se mette à parler, avec son propre langage.  Ne dit on pas  » En avoir plein le dos« ,  » avoir un noeud dans la gorge » ou « une boule dans le ventre »? 

Appuyer sur STOP 

Il conviendrait alors d’appuyer sur le bouton STOP  et de se mettre à l’écoute de ces bruissements intérieurs. Pourquoi cette sensation d’être  » gêné aux entournures »? Pourquoi ces maux de têtes persistents? Pourquoi ces fourmillements internes, comme si il fallait changer de place pour s’en soulager ? (Réponse: parce qu’en effet, c’est le signe qu’il est temps de changer de place).Il existe quelques techniques simples pour s’obliger à souffler et reprendre le contrôle des evenements quand on a l’impression que ceux ci nous échappent. (Ce ne sont que des pistes, n’hésitez pas à compléter en donnant vos astuces en commentaire!) .

 

  • Débrancher

La télévision branchée sur Un dîner presque parfait, la radio en fond sonore, les sms envoyés aux amis, les réseaux sociaux à outrance ne sont que de piètres tentatives de fuir le calme intérieur. Si on en vient à implorer un moment de calme quand les enfants chantent à tue tête (  » Qui a du caca kaki … ») nous sommes en réalité terrifiés à l’idée de nous confronter à nous même. Ce n’est pourtant que dans la plenitude du silence que  nous pourrons alors nous recentrer, nous réunifier et nous reconnecter.

  •  Etre bien avec soi même :

La solitude nous effraie. Dans une société ou nous sommes constamment entourés et sollicités, la solitude parait suspecte :  » Tu as vu cette fille qui prends son café seule tous les matins elle est bizarre, non? » . Pourtant, nul besoin d’aller jusqu’à la retraite contemplative pour retirer tous les bénéfices d’un tête à tête avec soi même : une ballade en solitaire ou un café en terrasse sont de petits pas très efficaces pour se vider la tête des parasites qui nous polluent. Eteignez les smartphones, chaussez vos baskets, sortez, levez le nez : les bienfaits sont immédiats.

  • Pratiquer la pleine conscience: Quand tu laves ta tasse, lave ta tasse.

J’avais déjà évoqué ici la force de la pleine conscience : méditation laïque, elle ne propose pas, comme peut le faire par exemple le Zazen de s’asseoir et de rester immobile en regardant passer le train de ses pensées, mais plutôt d’habiter pleinement chacun des gestes simples du quotidien pour se recentrer. Les bénéfices de la pleine conscience sont nombreux et unanimement reconnus: diminution du stress, lutte contre les symptômes depressifs, augmentation des capacités de concentration, meilleure maitrise de soi et de ses humeurs … une amie a eu un jour cette formule qui résume très bien le concept de la pleine conscience :  » Quand tu laves ta tasse, lave ta tasse ». En d’autres termes, ne fais rien d’autre, concentre toi sur cette simple tâche. A une époque ou on lave sa tasse en surveillant la marmitte et en signant le carnet de correspondance du petit, ce type de méditation relève du réflexe de survie mentale!

Et surtout, garder en mémoire que c’est du chaos que naissent les étoiles …

 

Pour en savoir plus : Association pour le developpement de la Mindfullness


 

 

 

 

Du temps pour créer, une journée pour créer



Rendez-vous sur Hellocoton !


10 trucs qui te trahissent quand tu travailles à la maison

©Hilda Bath 26 http://bit.ly/142RnGg/caption

 

Claire Quevy de e.voir clair est freelance et participe à l’opération de Blogstorming lancée par un site d’assurances  sur un thème cher à nous toutes: le travail à domicile . Avec ses partenaires, Claire a monté l’équipe « Des Dahus » et rédigé l’article  » Tu travailles de chez toi? Alors tu ne travailles pas » qui en plus d’être franchement drôle à le mérite de lancer le débat.

Pour rester dans la thématique, voici 10 trucs qui te trahissent quand tu travailles à la maison:

  • Vous entretenez des liens d’amitiés très profonds avec votre chat, votre interlocuteur privilégié de ces trois dernières années
  • La buraliste est parfois votre seul lien social de la journée
  • Le soir, vous vous jetez sur votre conjoint à son retour du boulot. Un vrai Labrador.
  • Vous parlez seul(e), beaucoup et souvent.
  • Vous pouvez regarder la Petite Maison dans la prairie sans le son, vous les connaissez tous par coeur.
  • Il vous arrive de dire  » bisou’ à un client et  » cordialement » à Pilar, 4 ans.
  • Négocier le dernier devis de consulting en chargeant une machine de linge ne vous pose absolument aucun problème de coordination.
  • Vous adorez le thon en boîte et les barres de céréales. ca tombe bien, vous en mangez souvent. ( Pardon, Ariane Grumbach)
  • Les dames de la crèche vous adorent: toujours disponible pour aller chercher la petite en cas de forte fièvre ( 37,9°C).
  • La maîtresse d’école aussi vous adore: sortie piscine, sortie tri selectif, sortie slip en mousse, vous êtes dans tous les bons plans.
  • Bonus: vous êtes toujours celle qu’on appelle pour faire les courses avant une soirée, poster le courrier urgent ou passer au pressing.
  • Bonus : Vous êtes systématiquement obligé de rectifier : je ne SUIS pas à la maison, je TRAVAILLE à la maison et ça, vraiment, ça vous fatigue.

Et vous? Quels sont les signes qui vous trahissent et qui montrent que vous travaillez à la maison?





Rendez-vous sur Hellocoton !


Just Do It!

Maneesh Sethi, travailleur nomade de 24 ans et auteur du blog Hack The System  traite dans un de ses articles de la difficulté que nous rencontrons parfois à nous mettre au travail et à faire ce qu’il y a à faire, y compris ce qui est bon pour nous et notre activité: rédiger un mail, écrire un article, décrocher le téléphone, faire sa compta, ça vous parle?

Via Pinterest: http://bit.ly/134fGUB/caption

Découvrez la suite de cet article… 





Rendez-vous sur Hellocoton !


Coming- out

 

Je crois que nous avons tous des citations, des slogans, des leitmotiv qui nous font avancer, nous inspirent ou nous motivent les jours de blues. Celle- ci est ma préférée quelle est la votre ?



Rendez-vous sur Hellocoton !


Concours photo « Je suis une vraie fille »

 

Je suis une vraie fille!

C’est aujourd’hui que débute le concours Elle & Freelance Je suis une vraie fille!

Parce que nous sommes entrepreneures, freelances, chef d’entreprises, mères, épouses et bien plus encore, mais qu’au fond nous sommes surtout de super nanas ( c’est dailleurs notre différence et notre force), je vous propose de partager en photo votre « côté fille ». Fan de Quand Harry rencontre Sally, adoratrice du rose, amoureuse du dernier Bachelor ( et j’assume), je crois pourtant être une professionnelle accomplie et j’espère bien être une super maman !

Le mot d’ordre: on assume! 

 

Je suis une vraie fille, kezako? 

C’est un concours photo : on  prends son Iphone, son Ipad, son Canon, son- ce-que tu veux, et on photographie un objet de son quotidien qui illustre le mantra « Je suis une vraie fille ». Ensuite, on poste son oeuvre sur la page Facebook du blog, ou on me l’envoies en MP si on est timide, avec la mention  » Je suis une vraie fille! »

 

©Je suis une vraie fille

Je dois relayer? 

Que les choses soient claires, je ne fais pas « d’appel au like ». J’ai la faiblesse de penser que si vous aimez ce blog, et si vous êtes satisfaite de ce concours, vous êtes assez grandes pour décider de relayer la photo et le lien vers le concours sur votre mur Facebook, votre  Twitter, votre Pinterest ou que sais-je encore, et de m’offrir un peu de visibilité par la même occasion … ou pas ! Donc merci à celles qui le feront, et les autres ne seront évidemment pas pénalisées.

 

Et je gagne quoi ?

La détentrice de la meilleure photo remporte un forfait coaching de deux fois une heure pour faire le point sur sa petite entreprise et dégager les points forts de son entreprise et de sa personnalité pour se démarquer et faire toute la différence. Top non?

 

Ca se termine quand? 

Vous avez jusqu’à dimanche  24 Mars Minuit pour nous faire découvrir votre côté fille,

GO!

 

La page Facebook: https://www.facebook.com/ElleFreelance



Rendez-vous sur Hellocoton !


1 2 3 4 5