Inscrivez vous à la newsletter et recevez des conseils et des astuces directement dans votre boite mail!

Archive of ‘Activez la magie’ category

Nos bonnes résolutions 2015: en route pour nos rêves!

Il est plus facile d’avoir une vision des choses à court terme quand on jette un oeil à son agenda personnel et professionnel.Vous excellez peut être à effectuer vos tâches quotidiennes les unes après les autres, ou à rayer votre To-Do list au fur et à mesure de vos avancées? Mais êtes- vous aussi efficace quand il s’agit de suivre vos progrès sur des objectifs personnels et professionnels à moyen et à long terme? Qu’en est- il de cette maison de campagne en Bourgogne? De ce salaire à six chiffres ou de ce semi maraton pour lequel vous avez juré aux copines de vous engager?

C’est vrai qu’il est courant de se retrouver coincée dans un rythme effréné sans se donner le temps de lever la tête pour jeter un oeil au sens qu’on souhaite vraiment donner à sa vie. Les rytmes scolaires, la garderie, les transports, le boulot, les machines, les courses, les anniversaires, les repas entre amis … mille choses qui font notre quotidien, font aussi écran de fumée nous cachant le paysage de ce qui est vraiment essentiel pour nous, pour notre vie future et le sens que l’on souhaite lui donner.

Le Dr.Joan Lampert, BusinessCoach de l’entreprise New Directions, propose … de se poser les bonnes questions. Comme aime à le marteler  Antony Robbins,  » pour obtenir les bonnes réponses, il faut se poser les bonnes questions » et juste pour info, « Pourquoi ça ne marche jamais » ne fait pas partie de la catégorie des  » Bonnes questions » ;)

Se poser les bonnes questions, donc, est une façon simple, amusante et efficace de poser des objectifs de vie qui vont dans le sens du bonheur, de la légereté et de l’épanouissement :

C’est parti !

1. Ma vie maintenant est  ___________________parce que_____________________.

2. Si je devais décrire mon état d’esprit actuel début 2015 à la façon d’un programme télé, d’un film ou d’un titre de livre, je l’appellerais :____________________________________________.

3. De quoi suis-je le plus fière dans mon travail et à la maison? 

4. Que me manque -t-il ou, qu’est ce qui doit être ajusté?

5. Imaginez le scenario idéal et projetez vous dans 5 ans : quel genre de vie avez- vous? A quoi ressemble votre job?

6. Quelles relations entretenez vous avec les autres? Avez-vous laisser certaines personnes toxiques de côté, ou au contraire fortifié votre amitié avec des personnes qui comptent?

7. Comment gérez-vous votre équilibre vie privée/vie professionnel? 

8. Quelles sont les compétences que vous souhaitez développer? 

10. Que souhaitez vous apporter aux autres? A vos enfants , à votre conjoint, à vos relations? Râler moins souvent pour des broutilles, prendre le temps d’une soirée à l’exterieur une fois par semaine, sourire plus souvent, même et surtout dans la rue?

11. Comment prendrez vous soin de votre santé? Allez vous manger moins de sucre, ou peut être installer une application pour commencer le jogging, ou encore méditer dix minutes tous les soirs?

12. Quelles sont les activités et les hobbies que vous avez vraiment envie de faire? Ce cours de pôle dance que vous n’osez pas réserver par peur des critiques? Ce gôut pour la peinture que vous refoulez depuis quinze ans?  Peut être est ce le moment idéal pour enfin accoucher de ce livre génial et en pleine gestation depuis des années?

Répondre à ces simples questions vous permets à la fois de déterminer où vous vous trouvez sur le chemin de vos objectifs de vie début 2015, et de poser vos aspirations pour l’année à venir. 

Un dernier conseil, pour la route : les exercices ne fonctionnement, évidemment, que si on les fait vraiment ;)

Bonne année à toutes!

 signature-A.Ravier





Rendez-vous sur Hellocoton !


Make a Wish

©bridalmusings.com

©bridalmusings.com

Si vous essayez sans cesse de paraitre normal, vous ne saurez jamais à quel point vous pouvez être génial. Maya Angelou.

En cette période propice à la magie, j’ai envie de vous parler de rêves. Et plus précisément, de VOS rêves. De ceux que vous serrez précieusement contre vous quotidiennement, de ceux que vous chuchotez de peur qu’on vous entende, de ceux que vous transportez de déménagement en déménagement sans jamais les sortir de leur carton, de ceux que vous admirez dans la glace en vous demandant comment ça serait si…

De ceux qui vous paraissent fous et que vous me confiez en détournant les yeux, de ceux qui vous paraissent « déraisonnables mais bon on peut essayer » De ceux qui vous font vibrer et battre le coeur, de ceux qui vous transforment déjà un peu, juste en y pensant. De ceux que vous avez laissé filer et qui ne tarderont pas à vous rattraper, de ceux que vous commencez à faire germer et puis que vous laissez sécher, des fois que ça marche …

De ceux qu’il faudrait commencer à épousseter, de ceux dont vous n’arrivez pas à vous débarrasser. De vos rêves d’enfant, de vos rêves de grands, de vos rêves d’enfants qui jouent à être grands. De vos rêves d’indépendance, de vos rêves de bonheur, de vos rêves de succès. De vos rêves de moments partagés, de baisers échangés, de soutien et de complicité.

Vos rêves sont nos rêves à toutes, aussi, je vous souhaite de sortir enfin vos rêves de leurs cartons,de les déployer en grand format, de les dépoussiérer et de les faire briller, de leur ajouter des paillettes et des étoiles par milliers, et de commencer à les vivre pleinement et intensément.

Joyeux Noël à tous!

Make a Wish, then make it happen.

Aurélie.

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


Mimi

Qu’est ce qu’une femme forte et ambitieuse?

Pour certains, le portrait de la femme forte  est un croisement entre Miranda Priestly du Diable s’habille en Prada et de Margaret Thatcher : caracterielle, insensible et calculatrice, habillée en tweed à rayures vertes ou en Saint-Laurent, selon les goûts. Les filles, il y a une  disctinction absolument essentielle à faire: être forte et ambitieuse ne signifie pas l’être au détriment des autres! Bien au contraire. La plupart des femmes qui réussisent le font en s’appuyant sur leurs propres compétences, mais surtout, en venant à bout de leurs peurs. 

La femme ambitieuse est confiante, fière, inspirée et passionnée.

Et c’est ça que vous devez viser. Etre assise dans le siège conducteur de votre propre vie, et non plus sur le siège passager, à regarder passer le paysage derrière la vitre. Malheureusement, la plupart d’entre nous ne se sentent pas très fortes, pas très sures d’elles et encore moins ambitieuses. Ballotées par les aléas de la vie, elles essayent tant bien que mal de s’adapter aux evenements plutôt que de reprendre le contrôle et décider de leur propre vie, avec la sensation désagréable de « passer à côté de quelque chose ».

Comment faire pour gagner un peu plus en confiance chaque jour?

La réponse est tellement simple que vous serez peut être tentée de refermer cet article, et pourtant c’est la clé absolue de votre propre changement vers une version de vous même plus confiante et plus épanouie :

Agissez et allez vers ce qui vous effraie.

Il est stupéfiant de constater que dans 80% des cas, ce qui nous effraie EST ce vers quoi il faut aller.

  • Une demande d’émanégament du temps de travail
  • Une proposition de prise de parole en public
  • Un rendez vous avec un bel inconnu
  • Une mise au point avec une personne qui nous est chère
  • etc …

La seule chose dont je sois sure, c’est que si je ne fais rien, ma vie ne changera pas :

La différence entre votre vie actuelle, et celle que vous voulez avoir, c’est l’action. Rien d’autre. Vous pourrez lire autant d’articles et de livres de développement personnel que vous le voulez, si vous n’agissez pas rien ne changera. Reprendre le contrôle sur certains aspects de notre vie, comme le développement de son business, demande de mettre en place des décisions fermes, suivies d’actions concrètes.

Bien souvent, nous savons où nous voulons aller mais nous ne savons pas COMMENT y aller . Nous savons que nous souhaitons trouver plus de clients, gagner plus d’argent, être plus créative, oser plus de choses, mais nous ne savons pas quoi mettre en place pour que le rêve devienne réalité. Pas de panique, le kaizen est fait pour ça.

Le kaizen ou technique des petits pas :

Le kaizen est un mot japonais qui signifie littéralement « changement » (kai) « bon » (zen). C’est, entre autre, l’art de changer le monde pas à pas. Et c’est exactement ce que vous allez faire.

1. Prenez une feuille et et notez y votre plus grande peur du moment. Celà peut être de lancer un produit ou un service pour votre activité, ou de mettre en place une formation en presentiel, ou encore de solliciter quelqu’un qui pourrait vous faire faire un bond dans votre business. Notez cette peur :

 » La peur qui m’empêche d’avancer en ce moment, c’est … »

Maintenant notez les bénéfices immédiats si vous réussissez à vaincre votre peur, dans des termes positifs. N’hésitez pas à en rajouter:

 » Si j’arrive à vaincre ma peur, alors ce sera absolument génial parce que je pourrais enfin … »

Prenez quelques minutes pour vous inspirer de cette réussite sur votre peur. Mettez vous dans la peau de celle qui y est parvenue. Comment vous sentez vous? Que ressentez vous? Surement, de la fierté, de l’excitation, de la joie? Laissez votre cerveau renifler l’odeur du bonheur à venir comme un chiot son os …

… et passez à l’action :

En quelques lignes, décrivez ce que vous devez faire pour atteindre votre objectif malgré la peur, et découpez le en tranches :

Par exemple

  • « Je dois commencer par téléphoner à Nina pour lui demander les coordonnées de son ami journaliste.
  • Je dois rédiger un communiqué de presse pour l’envoyer à l’ami en question.
  • Je dois appeller l’ami et lui proposer une rencontre
  • Après la rencontre, le relancer une semaine après. 

Ca c’est votre plan d’action. Il est détaillé, cohérent et en lien direct avec un objectif qui vous tient vraiment à coeur.

Enfin, faites le premier pas :

Chaque jour, prenez une des « tranches » de votre plan d’action, et agissez. Appellez NIna. rédigez le communiqué de presse. Renseignez vous pour votre formation de thérapeute. Chaque petit pas compte. Chaque petit pas peu changer votre vie.

Ce que je peux vous garantir aussi surement que je l’applique à moi même, c’est que si vous faites cet exercice, chaque jour qui passe vous verra plus forte, plus confiante et plus sure de vous. Chaque joru, lancez- vous un défi à vous-même.

Je vous laisse sur un de mes proverbes favori :

Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve une excuse . Proverbe arabe.

 





Rendez-vous sur Hellocoton !


Freelances: Comment clarifier votre message marketing et attirer plus de clients?

BG

Comment créer un message marketing clair?

Il n’y a pas plus efficace qu’un message marketing parfaitement clair et limpide pour attirer des clients à forte valeur ajoutée. 

Mais la question est … Comment faire passer un message tellement percutant que les prospects lèvent tous la main en criant  » Oui, c’est ça! c’est exactement ce dont j’ai besoin. Dites moi comment nous pouvons travailler ensemble? » Ca fait rêver, vous ne trouvez pas?

Démarquez vous. Clarifiez votre message!

Je sais que vous le savez déjà pardi! Si vous êtes une entrepreneure un tant soit peu sérieuse vous avez déjà du lire ce type de conseil , et vous savez que le message marketing est au coeur de votre réussite. Mais voilà, le marketing, ce n’est pas forcément votre truc. Vous préférez vous concentrer sur votre coeur de métier, que ce soit le coaching, la traduction ou l’architecture d’intérieur.

Mais dites moi, comment pensez vous faire passer votre business au niveau supérieur, si votre message n’est pas parfaitement clair?

Mettez vous dans la peau de celle qui a la solution aux problèmes de vos clients. Car c’est le cas. Et dites le leur!

Pourquoi créer un message marketing clair est essentiel pour attirer des clients?

Voilà la situation :

Si vous voulez attirer plus de clients, et gagner plus d’argent ( et qui ne le voudrais pas), vous devez rédiger un message marketing qui clame clairement ce que vous faites.

En fait, ce que veulent vos clients plus que tout, c’est savoir ce que vous avez pour eux. Votre message marketing ne doit pas seulement être orienté solution mais également leur parler d’eux, pas de vous!

Une fois que ce sera clair comme de l’eau de roche pour vous, vous allez vous rendre compte que toute votre communication et votre webmarketing s’en trouvent facilités, les mots, les accroches, les articles vont couler beaucoup plus facilement au bout de votre clavier. C’est aussi simple que ça. Et vous devez commencer dès que vous êtes prête à passer au niveau supérieur de votre carrière.

Et quand est le meilleur moment pour ça? Maintenant. Attendre d’avantage ne fera que vous couter d’avantage de clients.

Comment clarifier son message marketing facilement?

carrie-bradshaw-in-bedSachez exactement quels besoins ont vos clients 

Il y a des questions cruciales auxquelles vous devez répondre comme la façon dont vous devez vous positionner sur le marché et faire passer votre message marketing à votre client idéal. Répondez à chacune de ces questions comme si votre vie en dépendait. Et c’est un peu le cas.

pinit-button-1Banissez le jargon pour attirer plus de clients 

Marquant, mémorisable et facile à répéter. La clé d’un message marketing clair c’est de faire simple.

Soyez précis dans ce que vous proposez à vos clients et parlez leur des resultats

machine a ecrire roseEst ce que votre message marketing raconte davantage la MANIERE dont vous travaillez ou décrit il les bénéfices et les résultats que vos clients peuvent en attendre? C’est une erreur couteuse mais néanmoins courante que de se concentrer sur les détails du métier plutôt que sur les bénéfices.

 

Etre soi mêmeRendez votre message irresistible et les clients viendront à vous

La clé pour gagner en clarté dans votre message marketing c’est d’être précise sur votre « niche ». Que ce soit sur le type de problème que vous resolvez ou sur le type de person que vous aidez, ou les deux. Quand vous avez une niche clairement définie, que votre est message est clait comme du cristal, les clients viennent naturellement à vous, avec beaucoup moins d’efforts de votre part!

Besoin d’aide pour vous rendre irrésistible? Envoyez moi un petit message !

Contactez moi 



Rendez-vous sur Hellocoton !


Affirmation de soi : 5 clés pour apprendre à dire NON

« Apprendre à dire non », « savoir dire non », « Je ne sais pas  dire non » … si le sujet est si largement repris dans les livres, les magazines et sur le web , c’est, je crois qu’il y a un vrai besoin. A commencer par moi, qui était du genre à accepter des choses dont je n’ai absolument pas envie pour ne pas blessser … ou ne pas perdre un client !

Et si l’on en croit vos témoignages, je ne suis pas la seule à me coincer moi-même : 

Rempiler, à la demande d’un magazine ou d’un acteur institutionnel, à écrire pour la 250 000ème fois sur un sujet qui ne me branche plus du tout (à force) et sur lequel je n’ai (donc) plus rien à dire. Coût émotionnel : faible. Coût professionnel : en quelque sorte élevé car procrastination maximum donc tout est fait à la dernière minute quand, après avoir invoqué tous les saints, le client n’a toujours pas annulé la mission, et qu’il va donc falloir s’y coller pour de bon.

L’association des parents d’élèves te sollicite, ils ont vraiment besoin de toi comme… vice-présidente… J’ai dit oui dans un moment d’égarement, projetée dans une rêverie teintée de culpabilité maternelle. Regretté toute l’année dernière à faire des réunions inutiles et jamais à la hauteur des ambitions que j’aurais pu avoir pour l’école. Coût émotionnel : faible. Coût organisationnel : max.

Une agence de pub t’appelle alors que tu es débordée et que tu pars en vacances le lendemain, ils ont besoin d’un truc pour avant-hier, tu dis oui pour ne pas perdre le client. Tu pars avec du boulot et ta famille te regarde avec rancune quand ils partent se baigner et que tu restes « comme une nerd » devant ton écran. Coût émotionnel : élevé (ah ce sentiment si familier de culpabilité). Coût professionnel : nul (mais bon, ça se reproduira donc pas une bonne habitude à donner au client). Coût financier : à évaluer car si tu te magnes comme une malade pour leur sauver la mise, ils ne se magnent pas comme des malades pour te régler.

Alertée par ce fléau généralisé qu’est le Freelance qui s’auto-coince, j’ai sollicité l’avis d’un expert en thérapie cognitive qui a accepté de nous livrer quelques clés essentielles pour apprendre à dire Non et l’assumer: 

Clé numéro 1 : J’ai le droit de refuser.

Ca parait tellement évident, et pourtant… on est tellement dans l’émotion qu’on en oublie l’essentiel : j’ai le droit de proposer, j’ai le droit de refuser, en fait, j’ai le droit d’exister! S’en souvenir, c’est gagner en confiance et être mieux armé.

Clé numéro 2 : Le TU tue

Je n’utilise pas le « tu » mais le « je ». Pas question ici d’inverser les rôles « Je suis responsable du fait que vous ne m’avez pas payée depuis 3 mois, c’est ma faute, ma très grande faute » mais bien de ne pas pointer l’autre du doigt, ce qui permet de désamorcer l’agressivité et d’éviter le mode défensive. On commence toujours par parler de soi, de ce que la situation provoque pour soi.

Exemples:

  • Ne pas dire  » Vous êtes malhonnête de ne pas me payer » mais plutôt  » Ca me met mal à l’aise que vous mettiez autant de temps à me régler pas, je ne trouve pas ça normal ni bon pour la suite de notre collaboration ».
  • Ne pas dire :  » Tu es toujours en retard, ça me saoule » mais plutôt:  » Ca me blesse et ça me met en colère que tu arrives en retard, j’ai l’impression de passer après.
  • Etc

Clé numero 3 : Je ne suis pas obligée de me justifier!

Je ne suis pas OBLIGEE de me justifier. Nous vivons avec l’idée qu’il faut absolument se justifier pour tout, tout le temps. C’est faux. De la même façon que nous avons le droit d’accepter ou de refuser, nous ne sommes pas obligé d’expliquer dans les grandes largeurs à la vendeuse pourquoi son panty en poil de chameau ne nous emballe pas plus que ça. C’est non, c’est tout. (Oui c’est parce que c’est moche mais elle n’a pas besoin de le savoir).

 

Clé numéro 4 : Je m’entraine

Un truc magique pour se sentir parfaitement à l’aise au moment du refus : s’entrainer. De préference dans des situations peu impliquantes comme à la boulangerie, dans les magasins, au téléphone avec des vendeurs de chaussettes en plexiglas , etc …

Clé n°5 : Je propose une ouverture (si possible).

Quelques exemples d’ouverture pour prouver sa bonne foi et son envie de coopérer malgré le refus opposé:
    • « Ca me gêne (émotion)  de te le dire mais ça ne m’arrange pas ( affirmation) de garder ( encore) tes enfants cette semaine. Est ce que ça t’embêterai de voir si tu peux faire autrement? (ouverture) « 
    •  » Je suis désolée ( émotion)  mais je ne vais pas accepter cette mission (affirmation). En revanche je connais quelqu’un que ça pourrait intéresser, voulez-vous que je vous le présente? (ouverture) »
    •  » Ca me met en colère ( émotion) d’avoir à vous réclamer l’argent que vous me devez ( affirmation). Mais si vous avez des soucis de trésorerie nous pouvons en discuter? ( Au lieu de faire l’autruche).(ouverture)
    • Etc… 

Super Clé Bonus :

Et si … Mon client/ Mon conjoint/ Ma belle-mère s’emporte et que ça vire au drame?

Une relation gagnant-gagnant est une relation équitable notamment sur le temps de parole : Une relation ou l’autre parle 90% du temps sans m’écouter n’est pas une relation gagnant=gagnant. Par exemple, les personnalités agressives parlent beaucoup, souvent très fort pour affirmer leur domination et ne me laissent absolument pas en placer une. Dans ce cas une seule technique : ne pas l’interrompre. Chaque initiative viendra donner de l’eau à son moulin et fera repartir la machine. Il vaut mieux attendre que l’Agressif en ai terminé avec sa loghorrée et commence à s’essoufler complètement avant de lui demander poliment  » C’est bon? tu as terminé? Je peux donner mon point de vue »? Normalement, ça devrait le destabiliser ;)

Conclusion : « Préferer une petite injustice à un grand conflit » ( in: nouveau manuel de manipulation, G.Azzopardi). Mais uniquement dans le cas où celle- ci n’entame pas son estime de soi, evidement !

Et vous? dans quelles situations avez vous du mal à  » Dire non »? Vous êtes vous déjà retrouvé à faire quelque chose dont vous n’aviez pas envie? Racontez nous dans les commentaires!

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


1 2