Inscrivez vous à la newsletter et recevez des conseils et des astuces directement dans votre boite mail!

Archive of ‘Chroniques’ category

Refus client et rupture amoureuse: même combat?

 

 

Essuyer un refus de la part d’un prospect, particulièrement si la mission nous tient à coeur n’est pas toujours facile à assumer.  Avec  le recul, on pourrait même y voir certaines similitudes avec une rupture amoureuse …

 

 1. Le choc

 » Non? Il a dit NON? Mon Dieu mais c’est pas possible, ça DEVAIT marcher! Et j’ai besoin de ce job! Ho mon Dieu je vais mouriiiir! »

2. La négation :

 » Impossible. C’est juste impossible: je suis une professionnelle du webmarketing, nous avons des valeurs communes, il ne peut PAS refuser de travailler avec moi. Il va rappeler, c’est sur ».

3. La colère: 

 » Sériously? Ta boite a 3 ans d’existence et tu fais déjà le méprisant, non mais allo quoi! De toute façon façon plutôt mourir que de travailler pour toi, haha! »

4. La dévalorisation

 » Non mais quand je repense à notre entretien… j’ai été NULLE mais NULLE! J’en ai honte tiens.  » Je pensais qu’on aurait pu commencer par faire le point sur les valeurs que votre entreprise souhaite véhiculer » gnagnagna. Je suis une honte pour la profession ( oui je suis parfois excessive) ».

5. L’acceptation 

« Bon après tout ce n’est peut être  pas aussi grave. J’ai d’autres clients et ça ne veut pas dire que nous ne travaillerons JAMAIS ensemble … »

6. La reconstruction 

« Allo monsieur X? Aurélie Ravier, consultante communication web, j’aimerais connaitre les raisons de votre refus, serait il possible d’en discuter ensemble? »

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


And the winner is… ( résultats du concours Je suis une vraie fille!)

 

Jose Ferrer, Judy Holiday, Gloria Swanson, 1950

 

Et voilà, c’est enfin l’heure des résultats du concours  » Je suis une vraie fille! » Merci à toutes d’avoir joué le jeu, merci pour votre enthousiasme et vos retours positifs, c’est un réel plaisir pour moi de découvrir un peu de vous au delà de l’écran, et c’est très touchant aussi, merci encore.

 Je ne vous ferais pas le coup du  » le choix a été terriblement difficile », mais il est vrai que ça n’a pas été facile. Bien sur le choix est subjectif, bien sur il n’y a pas de « bonne » ou de « mauvaise » photo, juste des univers qui se parlent un peu plus que d’autres.

Je lis Biba et j’explose mon C.A

Et c’est bien de ça dont nous parlons ensemble depuis huits mois déjà: découvrir son propre univers, le chérir et en faire une force. C’était un peu l’idée de concours, de clamer haut et fort  » Je suis une femme, j’aime le rose, les paillettes, les princesses et les macarons, les collections capsules de Monoprix et les vernis Etsy ET je suis une chef d’entreprise créative, inspirée, pugnace et motivée, et alors? »

La preuve pour moi: je lis Biba tous les mois, j’ai actuellement les ongles couleur  » framboise écrasée », et j’explose mon CA de l’année, grâce à double activité de coach et de consultante éditoriale. Pourquoi? Parce que rester soi même, cultiver sa différence, c’est la plus belle manière de construire une active pérenne.

Alors je sais, on nous rabâche  » soyez vous même »,  » cultivez vos points forts »,  » faites de vos différences un atout, une force », mais on ne sait pas toujours exactement qui on est, ou du moins comment relier sa personnalité et son univers à son activité, comme découvrir cet univers, comment le valoriser.

C’est ce que je propose à la gagnante de ce concours avec un coaching de deux heures pour se poser les bonnes questions et commencer à avancer sur la voie du succès et de l’épanouissement. 

(Pour les autres, contactez-moi et parlons en ensemble)

Mais trève de blabla Mesdames et Mesdames, je vous prie de bien vouloir accueillir la gagnante du concours  » Je suis une vraie fille » 

Ha, ha ha…

©Kiki Potin est une vraie fille!

 

 

Bravo Chiara/Kiki, merci de me contacter pour notre premier rendez vous !

 

- Retrouvez l’univers  délicisieusement décalé  de la princesse Kiki Potin  sur son blog

 – Pour découvrir toutes les participations au concours, et faire connaissance avec nos super nanas freelances, rendez vous sur la page Facebook du blog!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


Et vous, est ce que vous vibrez?

Un rappel © MylittleBox placardé au dessus de mon bureau

Est- ce que je fais le bon choix? Est ce que je ne suis pas en train de commettre une monstrueuse erreur de jugement? N’est ce pas égoïste de chercher à créer un emploi que j’aime mais qui ne rapporte pas beaucoup d’argent alors que j’ai un conjoint qui travaille dur, des enfants? Et si ça ne marchait pas? Quelles conséquences pour moi et les miens? Est ce que je saurais retourner sur le marché du travail sans trop de dégâts? 

 

Le syndrome de l’imposteur 

Ces questions, je suis sure que vous vous les êtes toutes posées au moins une fois depuis que vous avez choisi de travailler en solo. Parce-que ce sont des angoisses que nous vivons tous et toutes. La peur d’échouer, la peur de réussir, la difficulté de sortir de sa zone de confort, la peur de l’inconnu, du changement, de la nouveauté... être indépendant, c’est joli sur le papier mais c’est aussi un questionnement perpétuel, n’est ce pas?

Et dans les périodes de transition, quand l’argent ne rentre pas encore, que les clients se font attendre, que le temps parait long vient ce moment où on se sent un peu perdu et où l’on commence à douter. Douter de soi, de ses choix, de sa propre légitimité ( le fameux syndrôme de l’imposteur dont je parle souvent avec mes collègues freelances).

 

Se reconnecter à ses envies 

Heureusement, il existe un outil très simple pour mettre un terme à ces atermoiements sans fin et recommencer à avancer, sereinement et avec l’énergie gonflée à bloc. Il faut se reconnecter à ses envies. Si vous doutez, si vous vous sentez bloqué, c’est que la prise a été débranchée: vous n’êtes plus connecté avec l’essence de votre projet. Il faut alors aller rechercher cette envie et la réactiver. 

Comment? En deux points très simples:

  1. Parler de son projet à un proche
  2. Etre  attentif à ses sensations physiques
Ce que je fais me fait-il toujours vibrer? 
Si  vous le voulez bien, je  vous donne mon propre exemple : je suis suivie par une coach en reconversion de carrière avec laquelle je travaille ( très) dur. Je me souviens précisément du moment où j’ai su que je suivais la bonne voie: quand elle m’a demandé de lui exposer mon projet et mon POURQUOI. Mon pouls s’est accéléré, j’ai commencé à avoir les mains moites et en même temps je me sentais portée par quelque chose : j’ai commencé à lui exposer le projet sur lequel je travaille et le bilan a été sans appel:  » tu t’illumines littéralement quand tu me parles de ce projet de coaching, il faut que tu suives cette voie » . 

Après cet entretien, je me sentais bien, « droite dans mes bottes ». Pourquoi? Parce que j’étais :

  •  Alignée
  • en cohérence avec mon projet professionnel
  • Connectée à mes envies profondes

Cet entretien a définitivement levé le voile sur ma vocation et m’a donné toute l’énergie dont j’ai besoin pour reprendre le chemin de l’entreprenariat, le coeur léger et la tête pleine de nouvelles idées.

On ne peut pas espérer être motivé, ni être créatif, ni même heureux dans son travail si l’envie n’y est plus. Et quand les mots manquent, les sensations corporelles sont de précieux indicateurs, en un mot, est ce que ce que je fais aujourd’hui me fait toujours vibrer?  

Et vous, les freelances, ce que vous faites vous fait-il vibrer? Comment vous sentez vous quand vous parlez de votre projet? Venez nous le raconter dans les commentaires! 

 

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


To Do list: pourquoi j’en ai besoin?

Faire une To do list, c’est bien, savoir l’utiliser, c’est mieux. Si comme moi vous êtes du genre à changer de carnet à tout bout de champs, à passer du smartphone au Post- it sans transition,  à entreprendre le tri de la pile de papiers en attente vingt minutes avant la sortie des classes, cet article est pour vous…

Le carré flottant 

Le carré flottant, c’est cette masse de pensées qui vous suit comme le nuage noir au dessus de la tête d’un bonhomme grincheux de dessin animé. C’est confus, c’est permanent et c’est surtout très bruyant. Dès lors, pour se débarasser des pensées parasite, on n’a pas encore trouvé mieux que de les jeter sur le papier.

Jeter ses idées sur le papier

L’expression  » jeter ses idées » n’est pas choisie au hasard. L’exercice consiste réellement à s’extirper du cerveau les pensées parasites , celles qui empêchent de se concentrer et d’être efficace, de leur faire un plaquage au sol via le stylo ou le clavier digne d’un Michalak en colère, et de les bâillonner: une fois mises par écrit, elles deviennent innofensives. Ha on fait moins les malignes maintenant!

Vie pro vie perso: même combat 

Inutile d’essayer de trier ou de classer à ce stade, les idées seront écrites comme elles nous viennent, sans préjugé d’ordre d’importance. Dans un article de l’express consaré aux To Do list il est conseillé de ne pas séparer les tâches perso des tâches pro, puisque  « Remplir sa déclaration d’impôt vous stressera autant que de devoir parler au Big Boss », de la même façon que  » Rendre les 5 euros à Thérèse » peut prendre autant de place que  » Finir la compta« . Nous ne plaçons pas tous nos priorités au même endroit. L‘important est de réussir à dégager ce qui a de l’importance pour soi.

 Instaurer une routine 

L’importance de la routine dans l’execution des To Do list est un point capital… que j’ai moi-même bien du mal à appliquer. Reine des bonnes résolutions, impératrice du  » Aujourd’hui je change tout« , je ne compte plus les pauvres listes égarées, à moitié rayées, en attente d’une mise à jour qui ne viendra jamais. Grave erreur! Comme sa manucure, la To Do list s’entretient, le matin en arrivant ou le soir en partant, on dégaine le stylo et on fait le point.

I can’t get no satisfaction

En bon petit soldat, j’ai souvent tendance à commence par ce qui me rebute le plus. c’est mal. Dans le pire des cas, je suis noyée par l’ampleur de la tâche et je me démotive en cours de route. Dans le meilleur: une fois la tâche effectuée dans son intégralité je refuse d’approcher une To Do List sans la présence de mon avocat, ce qui n’est pas très productif.Commencer par les tâches les plus importantes, oui, à condition d’être vraiment motivé. Et sinon? Sinon on effectue plusieurs petites tâches à la suite: « Changer l’ampoule de la salle de bain + relancer mon client + trouver une idée d’article pour mon blog » vaut bien un  » remplir ma déclaration d’impôt »non? 

Passer à l’action

Si vous avez répondu « non » à la dernière question, c’est peut être que certaines tâches vous rebutent vraiment, voire vous obsèdent. Cette déclaration d’impôt que vous ressassez jour et nuit, ce rendez-vous médical que vous esquivez depuis deux mois, ce dîner de politesse à rendre à un couple de collègue qui vous fait soupirer toute la journée… stop! le meilleur moyen d’arrêter de vous miner? Passer à l’action. Vous pourrez coucher sur le papier tout ce que vous voulez, retourner le problème dans tous les sens, si vous n’agissez pas les choses ne changeront pas. En d’autres termes: votre percepteur des impôts ne viendra pas remplir la feuille d’imposition à votre domicile, l’équipe médicale du CHU de votre charmante petite ville de Barthes en Godille ne vous suppliera pas de faire ce scanner, quand à vos collègues ne comptez pas sur eux pour oublier qu’ils vous ont offert une formidable soirée Karaoké, à charge de revanche. Ce qu’on n’affronte pas nous mine, et neuf fois sur dix, affronter ce qui nous faisait peur s’avère bien moins terrible que ce que nous nous sommes infligé à nous même en ressassant indéfiniment.

Freelances, prenez- vous en main et commencez maintenant!

NB: Pourquoi une photo de frigo rose? Parce que j’accroche souvent ma To Do list sur le frigo, et que j’aime le rose…

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


Pourquoi il ne faut pas congeler ses clients

Connaissez vous l’expérience des cristaux de glace du Dr Masatu Emoto? 

Ce médecin d’origine japonaise a réussi à prouver , photos à l’appui, que les pensées ont un impact direct sur la réalité. Pour celà, le Dr Emoto a mis en place une  expérience réalisée avec de l’eau congelée. Ainsi, avant congélation, le Dr Emoto a envoyé des pensées de gratitude et d’amour à la première partie de l’eau destinée à être congelée, et des pensées négatives à la deuxième partie. 

Exposé aux mots « amour » et « appréciation »

Les résultats sont époustouflants

Dans la première catégorie, celle des pensées positives, les cristaux de glace étaient brillants, lumineux, avec des motifs complexes. Au contraire, les cristaux de la deuxième catégorie, ceux qui avaient reçu des pensées négatives, se sont révélés  ternes, avec des formes dissymétriques et chaotiques: la nature de nos pensées peut donc bien influer sur la réalité des choses. L’expérience a dailleurs été reproduite avec de la musique classique, et de la musique Métal. Devinez laquelle a donné les plus beaux cristaux de glace?

Vilain petit canard

Quel rapport avec les freelances?

Je vous rassure il n’est évidemment pas question de congeler vos clients pour voir si les cristaux formés sont réguliers ou chaotiques. En revanche, il est question de remettre l’humain au centre de l’attention, et de privilégier des relations harmonieuses dans sa vie professionnelle comme dans sa vie privée. La croyance bien ancrée selon laquelle il faut être un requin pour réussir dans les affaires est croyez moi éculée, et repose en partie sur le fait que gentillesse et bêtise sont malheureusement associés. Je suis de celles qui scandent qu’on n’attire pas les mouches avec du vinaigre, au travail comme en amour.

Entendons nous bien: il n’est pas question de se laisser marcher sur les pieds par les mauvais payeurs ou par ceux qui confondent être freelance et travailler bénévolement. Il est question de chercher l’accord à priori, de donner avant de recevoir et de poser les bases d’une relation professionnelle productive et agréable, efficace et basée sur le respect mutuel, dans laquelle nous avons tous à y gagner.

Ca vaut la peine d’essayer, qu’en pensez vous?

Pour aller plus loin: 

Les messages cachés de l’eau: Masaru Emoto, éditions Guy Tredaniel.

La galerie du Dr Emoto





Rendez-vous sur Hellocoton !


1 2 3 4