Inscrivez vous à la newsletter et recevez des conseils et des astuces directement dans votre boite mail!

Archive of ‘Chroniques’ category

Ce n’est pas un échec.

 

 

telling-secret

Mon ami Antoine est entrepreneur dans l’âme. Fondateur d’une entreprise de services à la personne à 16 ans, il a enchainé les expériences entrepreneuriales sans jamais rien perdre de son énorme capacité de travail ni de sa motivation. C’est quelqu’un de créatif, de travailleur, de curieux qui n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis quand il le faut et à se former seul au HTML ou au webmarketing.

Malheureusement, le  dernier bébé d’Antoine, une conciergerie de luxe, ne décolle pas comme il l’aurait aimé. après avoir passé des mois à travailler de façon acharnée sur les offres commerciales, les tarifs, la cible, la création du site internet et des pages réseaux sociaux associés, le contenu du site etc… Antoine n’a réussi à dégager que quelques centaines d’euros en quelques mois, regardant son petit capital fondre comme neige au soleil.

Du coup, Antoine a pris une décision courageuse : trouver un job alimentaire pour assurer le quotidien et conserver son entreprise le temps que celle-ci soit autosuffisante. Aujourd’hui, il est livreur à vélo pour une société de livraison de restaurants. Une partie de la journée, il va sillonner les rues parisiennes à toute allure pour donner une chance à son entreprise d’exister.

Si vous êtes comme moi, à ce stade de l’histoire, vous voyez plus Antoine comme un héros que comme un loser, n’est ce pas?

Pourtant, cette histoire le déprime un peu. Pour lui, c’est quelque part un renoncement, un échec.

Ce que je voudrais dire à Antoine, et à vous par la même occasion, c’est ceci :

Se donner toutes les chances de réussir en prenant un job alimentaire qui va  assurer le nécessaire le temps que l’entreprise décolle vraiment, ce n’est pas un échec. Avoir le courage de dire à l’entourage qu’on ne lâche rien, au contraire mais qu’il faut bien manger, ce n’est pas un échec. Travailler sur un vélo, derrière une caisse ou un bureau à mi-temps et se remettre au travail en rentrant ce n’est pas un échec. Bien au contraire, c’est un acte de foi, une preuve de courage et de persévérance. C’est bien plus que la plupart de ceux qui attendent bêtement que ça leur tombe tout cuit dans le bec. C’est une preuve de lucidité, qualité indispensable à la réussite en affaires.

Et surtout, à mon sens, c’est justement ça, l’esprit d’entrepreneur : se donner tous les moyens possibles pour atteindre son rêve. Y compris ceux qui nous donnent l’impression de faire un pas en arrière.

Alors à tous les entrepreneurs qui se sentent mal à l’idée de reprendre un job salarié à côté de leur activité : n’ayez pas honte, soyez fiers, c’est vous qui éclairez le chemin.
 stencil.default-2

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


Faut-il faire payer ses amis quand on est travailleur indépendant?

routine-du-soir

Vous avez déjà vécu cette scène : vous êtes en terrasse avec un ami que nous appellerons Jean-Mi, parce que c’est joli. Jean-Mi et vous prenez un verre, vous êtes joyeux, il fait beau et les oiseaux chantent. Mais tout bascule quand au détour d’un bretzel, Jean-Mi lance :

« Dis donc, toi qui est bosse dans le web » … variante  » Toi qui t’y connais »…

On y est. Le Freelance-point. Ce moment où votre amitié se nimbe d’un voile obscur : Jean-Mi va vous demander de travailler pour lui. Gratuitement. Ou pas. Et c’est bien là le drame. Dans votre tête, tout se bouscule : les images de votre amitié défilent au son du piano de Richard Clayderman  et vous vous voyez partager des tartines de Benco sur fond de soleil couchant, mais l’angoisse vous rattrape :

« S’il me demande qu’est ce que je fais? Je le fais payer ou pas? « 

Dans votre tête, c’est Cindy Sanders qui chante du Lara Fabian : la cacophonie totale. Et vous commencez à égréner toutes les raisons qui font qu’on ne fera PAS payer notre ami :

  • C’est pas cool de faire payer les amis
  • Je vais passer pour une profiteuse, une fille qui ne pense qu’au fric, c’est sur
  • En plus, une fois, Jean-MI m’a prêté son ouvre boîte, c’est quand même vachement sympa
  • Qu’est ce que ça peut faire, je peux bien rendre service quand même!
  • C’est quand même pas HYPER chrétien en plus!

Et puis un ami ça vaut plus que des sous, non?

Si. Et c’est bien ça le malaise.

Un ami, ça n’a pas de prix. Mais votre boulot, si.

Si il est difficilement envisageable de faire raquer Jean-Mi pour un mini-conseil-qui-ne-mange-pas-de-pain, il est important de défricher le terrain :

  • Est- ce un ami d’enfance, un pote, un collègue ou l’ami d’une amie? On n’est certainement pas prêt à faire les mêmes concessions pour sa soeur de cour de récré que pour le frère de sa belle-soeur. Le degré d’intimité compte.
  • Quelle est la durée et la pénibilité du travail en question? Je m’explique : je suis une slasheuse, je fais donc des choses différentes. Me demander un conseil de 10 minutes sur Comment relancer un client rétif n’est pas la même chose que de me demander de faire une stratégie de communication de A à Z gratuitement. De la même manière, si vous êtes traductrice, traduire une phrase ou clarifier le sens d’un mot ne vous prendra pas le même temps que de traduire la biographie de Vladimir Poutine en Ouzbèque.
  • Si c’est un gros boulot, ou si ça demande des recherches,Jean-Mi vous propose- t -il de lui-même une rémunération, ou une contribution  pour ce travail? Si oui, c’est un ami. Si non, c’est un profiteur ou du moins un ami qui essaye de profiter de votre gentillesse. Et c’est mal.

Partager ses connaissances, c’est important.

C’est comme ça que de beaux échanges se font et que des liens se créent ( avoir parfois des clients à la clé). Mais si, dans votre for intérieur, vous SAVEZ que ça va vous prendre du temps, et donc de l’argent, alors respirez un bon coup et proposez un devis à Jean-Mi. De là, quitte ou double : Ou Jean-Mi est parfaitement OK et il sera bien vu de lui faire une réduction de tarifs), ou c’est l’incompréhension et Jean-Mi se met à négocier. Dans ce cas , pas de quartier; pour conserver votre amitié il faut refuser.Il faut dire NON.

  • Est ce que votre pote boulanger vous donne la baguette gratis?
  • Est ce que votre amie secrétaire se charge de prendre vos rendez-vous et de filtrer  vos appels?
  • Est ce que votre copine assistante maternelle garde vos enfants gratuitement du lundi au vendredi?

Voilà, mes chéris, on s’est compris.

Enfin, et si malgré mes Fabuleux conseils pour apprendre à dire non sans malaise , il vous est trop difficile de refuser, vous pouvez partir sur la base d’un troc, d’un échange de compétences : OK pour te traduire ton texte, mais tu gardes Médor ce weekend, Pas de souci pour jeter un oeil sur ta compta, mais tu me nettoies mon Mac etc … l’échange de compétences est une excellente solution, moyennant que vous n’échangiez pas des vessies contre des lanternes…*

 

* Vous avez déjà compris quelque chose à cette expression, vous?



Rendez-vous sur Hellocoton !


Freelances: nos meilleures excuses pour ne pas se mettre au boulot

La flemme du samedi soir ( ou du mardi, ou du lundi) vous connaissez? Le principe est simple: plus le boulot à faire est urgent ou important, plus on rechigne à s’y mettre. C’est pas de notre faute, c’est humain. Ca s’appelle de la pro-cra-sti-na-tion. Et pour justifier ça, avouons le, on maîtrise à mort! 

  • Je ne supporte plus le bruit du clavier, ça me donne des acouphènes
  • En plus je viens de me faire les ongles
  • Y’a les Maternelles à la télé
  • Y’a Docteur Quinn à la télé
  • Je sens que si je le fais maintenant ça va pas être bon, artistiquement parlant
  • Alors que demain, en revanche…
  • Je n’arrive pas à travailler le ventre vide.
  • Ni quand j’ai trop mangé
  • Je réfléchi …
  • Je peux pas me lever j’ai le chat sur les genoux
  • Pas ce soir, j’ai mal à la tête
  • le temps que je me lève que j’allume le PC , que j’ouvre mon fichier ce sera l’heure d’aller à l’école de toute façon
  • Ok à une heure près
  • Je suis en panne de thé vert je dois filer
  • Je préfère commencer par dresser une liste des listes à faire pour m’organiser
  • Je ne peux pas ET faire des abdos ET être à mon bureau
  • Et qui va reserver les vacances 2018 si je ne le fais pas?
  • Je n’arrive à rien de bon quand je me force, je suis trop rebelle
  • C’est pas de ma faute, le canapé ne veut pas me lâcher
  • T’as cru que j’étais salariée?
  • Comment ça je suis de mauvaise foi?
Et vous?  quelles sont vos plus belles excuses de freelance pour ne pas vous mettre au boulot? 
Hey Psst rejoignez la communauté Elle & Freelance sur Facebook!

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


En vrai c’est ça, être freelance …

Quand un client me dit que les reseaux sociaux, c’est trop facile il va le faire tout seul:

Quand le même client me rappelle 6 mois après :

Quand je fais un audit Social Media dudit client :

 Quand je suis en compétition avec d’autres freelances sur une mission:

Quand je remporte la mission :
essai1

Quand une autre remporte la mission :





Rendez-vous sur Hellocoton !


Comment se lever de bonne heure … et de bonne humeur?

comment-se-lever-tot

Wake up, early Bird! Si vous faites partie de cette vaste majorité de la population qui appuie frénétiquement sur le bouton  » snooze » de son réveil en espérant un arrêt dans l’espace temps, il y a peu de chance que vous soyez « du matin ». Pourtant, je suis sure que vous aimeriez vous réveiller tôt et du bon pied, prête à attaquer la journée dès potron-minet ( oui ça se dit. En tout cas Mamie Christiane le dit). Cette nouvelle année est le moment idéal pour prendre de nouvelles et saines habitudes!

1. Allez vous coucher

On a beau savoir que les heures avant Minuit sont les plus réparatrices on regarde Game of Thrones ou Scandal jusqu’à ce que les yeux nous sortent des orbites. Double fail : les écrans sont des perturbateurs de sommeil réputés pour freiner la sécrétion de mélatonine, hormone directement impliquée dans le processus du sommeil.

2. Soyez prête

Et préparez vos affaires la veille au soir, ce qui vous fera gagner une vingtaine de minutes qu’il sera bien plus agréable de passer à prendre le temps ou à méditer sur la journée à venir qu’à jeter la pile de pantalons en l’air en pleurant que  » de toute façon, (je) n’ai rien à me mettre ».

3. Buvez, éliminez

Ce n’est pas un mythe : un verre d’eau au lever réveille l’organisme en douceur. Faire suivre avec une bonne tasse de thé ou de votre café préféré, respirez, souriez : dans le calme d’un foyer endormi, on profite beaucoup mieux de ces instants volés.

4. Restez positive. Quoiqu’il arrive

La vie que nous menons est le reflet de ce que nous pensons : si vous pensez que cette journée sera ratée, croyez moi elle le sera. Si vous persistez à croire que votre boss vous veut du mal ou que ce client va encore vous prendre la tête, devinez quoi? C’est exactement ce qui va arriver. Se forger un état d’esprit positif n’est pas une affaire de Bisounours. La psychologie positive est une science reconnue depuis 1998. Si vous vous demandez  » comment être du matin ou comment vous lever de bonne heure sans y perdre votre amabilité, la psychologie positive peut faire des miracles pour vous.

Ces quelques astuces vous permettrons non seulement de vous lever tôt et de vivre une vie plus riche et plus productive sans stress, mais aussi de commencer à vous forger une mentalité positive, et à termen à transformer votre vie quotidienne !

Et vous, quelles sont vos astuces pour vous lever tôt le matin?





Rendez-vous sur Hellocoton !


1 2 3