Inscrivez vous à la newsletter et recevez des conseils et des astuces directement dans votre boite mail!

Archive of ‘Blog’ category

Freelance Lifestyle : Mes routines plaisir

maman freelance Récemment, j’ai mis au point deux routines que j’aimerai partager avec vous : les routines plaisir du matin et la routine du soir . Si vous lisez ce blog, vous savez que je crois au pouvoir de la routine ou de l’habitude. Pas celle qui fait que tu regardes Patrick Sébastien tous les samedis soir ou que tu restes avec un homme qui garde ses chaussettes au lit, mais plutôt la routine comme base d’amélioration de ta productivité et de ton business.

A ce sujet, j’ai fait une découverte surprenante : Je ne suis productive que si je suis heureuse. Je m’explique : pour être efficace, j’ai besoin de me sentir pleine d’allant, pleine d’énergie. Quand je suis heureuse, quand je suis bien dans mes baskets, je suis efficace et créative. En revanche, une nuit agitée pour cause de « cauchenoirs » d’une de mes filles, un café loupé, une facture pas digérée (comment ça, ça ne se mange pas?) et c’est la berezina.

Alors j’ai eu l’idée de lister ce qui me met en joie et en « énergie » dès le matin, pour m’aider, me faire partir du bon pied, droite dans mes bottes et le sourire aux lèvres ( et pas l’inverse).

routine-du-matin

Ma routine du matin :

  • Je me lève 20 minutes avant mes filles : Le matin, j’ai besoin de CALME
  • je bois mon café dans mon mug rose à pois blanc, mon favori
  • Je sors sur ma terrasse et sirote mon café en contemplant la vue
  • Je M’auto félicite d’avoir arrêté de fumer : chaque jour est une petite victoire
  • Je Fais mon lit et aère toutes les pièces de la maison : j’ai besoin d’air et de lumière
  • Je Prends ma douche et me prépare
  • Je Fais le tour de mes blogs et pages Facebook
  • Je Planifie mes repas du jour, selon que les filles rentrent manger ou non
  • Je Prépare mes filles pour l’école : vêtements, cartables, goûters.
  • Je Commence mes 30 minutes de gym quotidiennes

Qu’est ce que ça change?

Tout. Je commence ma journée par faire des choses pour moi. Boire mon café seule, sortir du brouillard de la nuit à mon rythme ( et pas entre deux bagarres sur un sujet aussi crucial que  » qui prends le tabouret rose ») ; tout ça me met dans le bain et m’aide à me sentir en phase, connectée, prête à attaquer ma journée.

  • Je me sens plus positive, prête à accueillir  les petites joies du quotidien
  • Je me sens plus productive
  • Je me sens plus sure de moi : j’ai bien commencé la journée, je suis en phase.

Ma routine du soir :

Sur le même principe, quand j’ai fini ma journée, que les filles ont mangé, que les deux histoires du soir sont lues et qu’elles sont enfin couchées j’ai besoin de fermer la porte sur ma journée de façon positive.

  • Je range les jouets qui trainent, je retape le canapé bref: je fais en sorte de me réveiller dans une maison calme ET bien rangée. A ce sujet je vous parlerais dans un prochain article de ma rencontre avec Marie Kondo, la papesse nippone du rangement.
  • Je rédige les choses à faire pour le lendemain
  • Je me démaquille avec soin : depuis que je suis abonnée à Birchbox je me sens comme une vlogueuse beauté. Avec un cerveau.
  • Me plonge dans un bon livre ou Games of Thrones, ou ( hiiiii!) Orange is the New Black ou une des nombreuses série à laquelle je suis addict.

Du coup je me sens :

  • Plus organisée : la maison est rangée, la liste des choses à faire est posée sur le bureau : je suis Wonder Woman
  • Plus zen : J’ai fait ce que j’avais à faire et je me suis occupée de moi et de mes besoins
  • Plus sure de moi : j’assure comme maman freelance , vous ne trouvez pas?

Etre Mère et Freelance, c’est jongler en permanence entre les très minces frontières entre le boulot et la famille, entre le Mac et les courses, entre Skype et Piwi. Et c’est dur. Alors ne vous méprenez pas : ces routines du matin et du soir,pour une mère qui travaille à la maison, c’est une façon de ne pas s’oublier tout en restant efficace , et c’est primordial! 

Je reçois gratuitement mon guide Travailler de chez Soi





Rendez-vous sur Hellocoton !


Faut-il faire payer ses amis quand on est travailleur indépendant?

routine-du-soir

Vous avez déjà vécu cette scène : vous êtes en terrasse avec un ami que nous appellerons Jean-Mi, parce que c’est joli. Jean-Mi et vous prenez un verre, vous êtes joyeux, il fait beau et les oiseaux chantent. Mais tout bascule quand au détour d’un bretzel, Jean-Mi lance :

« Dis donc, toi qui est bosse dans le web » … variante  » Toi qui t’y connais »…

On y est. Le Freelance-point. Ce moment où votre amitié se nimbe d’un voile obscur : Jean-Mi va vous demander de travailler pour lui. Gratuitement. Ou pas. Et c’est bien là le drame. Dans votre tête, tout se bouscule : les images de votre amitié défilent au son du piano de Richard Clayderman  et vous vous voyez partager des tartines de Benco sur fond de soleil couchant, mais l’angoisse vous rattrape :

« S’il me demande qu’est ce que je fais? Je le fais payer ou pas? « 

Dans votre tête, c’est Cindy Sanders qui chante du Lara Fabian : la cacophonie totale. Et vous commencez à égréner toutes les raisons qui font qu’on ne fera PAS payer notre ami :

  • C’est pas cool de faire payer les amis
  • Je vais passer pour une profiteuse, une fille qui ne pense qu’au fric, c’est sur
  • En plus, une fois, Jean-MI m’a prêté son ouvre boîte, c’est quand même vachement sympa
  • Qu’est ce que ça peut faire, je peux bien rendre service quand même!
  • C’est quand même pas HYPER chrétien en plus!

Et puis un ami ça vaut plus que des sous, non?

Si. Et c’est bien ça le malaise.

Un ami, ça n’a pas de prix. Mais votre boulot, si.

Si il est difficilement envisageable de faire raquer Jean-Mi pour un mini-conseil-qui-ne-mange-pas-de-pain, il est important de défricher le terrain :

  • Est- ce un ami d’enfance, un pote, un collègue ou l’ami d’une amie? On n’est certainement pas prêt à faire les mêmes concessions pour sa soeur de cour de récré que pour le frère de sa belle-soeur. Le degré d’intimité compte.
  • Quelle est la durée et la pénibilité du travail en question? Je m’explique : je suis une slasheuse, je fais donc des choses différentes. Me demander un conseil de 10 minutes sur Comment relancer un client rétif n’est pas la même chose que de me demander de faire une stratégie de communication de A à Z gratuitement. De la même manière, si vous êtes traductrice, traduire une phrase ou clarifier le sens d’un mot ne vous prendra pas le même temps que de traduire la biographie de Vladimir Poutine en Ouzbèque.
  • Si c’est un gros boulot, ou si ça demande des recherches,Jean-Mi vous propose- t -il de lui-même une rémunération, ou une contribution  pour ce travail? Si oui, c’est un ami. Si non, c’est un profiteur ou du moins un ami qui essaye de profiter de votre gentillesse. Et c’est mal.

Partager ses connaissances, c’est important.

C’est comme ça que de beaux échanges se font et que des liens se créent ( avoir parfois des clients à la clé). Mais si, dans votre for intérieur, vous SAVEZ que ça va vous prendre du temps, et donc de l’argent, alors respirez un bon coup et proposez un devis à Jean-Mi. De là, quitte ou double : Ou Jean-Mi est parfaitement OK et il sera bien vu de lui faire une réduction de tarifs), ou c’est l’incompréhension et Jean-Mi se met à négocier. Dans ce cas , pas de quartier; pour conserver votre amitié il faut refuser.Il faut dire NON.

  • Est ce que votre pote boulanger vous donne la baguette gratis?
  • Est ce que votre amie secrétaire se charge de prendre vos rendez-vous et de filtrer  vos appels?
  • Est ce que votre copine assistante maternelle garde vos enfants gratuitement du lundi au vendredi?

Voilà, mes chéris, on s’est compris.

Enfin, et si malgré mes Fabuleux conseils pour apprendre à dire non sans malaise , il vous est trop difficile de refuser, vous pouvez partir sur la base d’un troc, d’un échange de compétences : OK pour te traduire ton texte, mais tu gardes Médor ce weekend, Pas de souci pour jeter un oeil sur ta compta, mais tu me nettoies mon Mac etc … l’échange de compétences est une excellente solution, moyennant que vous n’échangiez pas des vessies contre des lanternes…*

 

* Vous avez déjà compris quelque chose à cette expression, vous?



Rendez-vous sur Hellocoton !


Freelances: nos meilleures excuses pour ne pas se mettre au boulot

La flemme du samedi soir ( ou du mardi, ou du lundi) vous connaissez? Le principe est simple: plus le boulot à faire est urgent ou important, plus on rechigne à s’y mettre. C’est pas de notre faute, c’est humain. Ca s’appelle de la pro-cra-sti-na-tion. Et pour justifier ça, avouons le, on maîtrise à mort! 

  • Je ne supporte plus le bruit du clavier, ça me donne des acouphènes
  • En plus je viens de me faire les ongles
  • Y’a les Maternelles à la télé
  • Y’a Docteur Quinn à la télé
  • Je sens que si je le fais maintenant ça va pas être bon, artistiquement parlant
  • Alors que demain, en revanche…
  • Je n’arrive pas à travailler le ventre vide.
  • Ni quand j’ai trop mangé
  • Je réfléchi …
  • Je peux pas me lever j’ai le chat sur les genoux
  • Pas ce soir, j’ai mal à la tête
  • le temps que je me lève que j’allume le PC , que j’ouvre mon fichier ce sera l’heure d’aller à l’école de toute façon
  • Ok à une heure près
  • Je suis en panne de thé vert je dois filer
  • Je préfère commencer par dresser une liste des listes à faire pour m’organiser
  • Je ne peux pas ET faire des abdos ET être à mon bureau
  • Et qui va reserver les vacances 2018 si je ne le fais pas?
  • Je n’arrive à rien de bon quand je me force, je suis trop rebelle
  • C’est pas de ma faute, le canapé ne veut pas me lâcher
  • T’as cru que j’étais salariée?
  • Comment ça je suis de mauvaise foi?
Et vous?  quelles sont vos plus belles excuses de freelance pour ne pas vous mettre au boulot? 
Hey Psst rejoignez la communauté Elle & Freelance sur Facebook!

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


Astuces de productivité testées et approuvées pour jours de galère

 

productivité freelance

Vous êtes complètement épuisé et vous lorgnez vraiment ce coin de canapé douillet pour une sieste. Mais vous n’avez pas le temps. A la place vous vous injectez des doses massives de caféine. 5 heures de l’apres midi ont sonné et il vous faut quitter votre ordinateur.  Et vous avez l’impression de n’avoir pas avancé d’un pouce. Ca vous dit quelque chose?

Alors que la plupart du temps ma routine m’évite ce genre de choses, les jours comme celui ci sont inévitables. Et à certaines périodes ils peuvent se succéder de façon effrayante et mettre en péril la bonne marche des projets en cours. J’avais commencé à dresser la liste des choses qui m’empêchaient de faire ce qui devait être fait, à une époque, ainsi que celle des choses qui me motivaient à travailler plus efficacement et j’aimerai la partager avec vous.

Je suis sure que vous allez trouver certains des points ci dessous vraiment évidents, mais parfois c’est l’arbre qui cache la forêt et puis essayez de changer quelques unes de ces petites choses, qu’est ce que vous avez à perdre? 

Réglez la température

Quand je travaille dans une pièce trop chauffée, j’ai tendance à somnoler et à vouloir me blottir sur le canapé à côté de moi ( oui c’est dangereux). Depuis, comme pour les trajets en voiture un peu long, j’ouvre la fenêtre en grand quand je sens que mon esprit s’engourdi.

Asseyez vous

J’en parle largement dans le guide gratuit pour travailler de chez soi efficacement ( à télécharger ici) mais c’est un fait : travailler depuis son lit ou le canapé, même si c’est jouissif au début est très contreproductif pour certaines personnes. Pour moi par exemple il y a inévitablement un moment ou j’ai subitement  » plus envie ».

Déclenchez le minuteur (pomodoro)

Dans cet article je vous parlais de la méthode pomodoro que je trouve diablement efficace pour gérer son temps et balayer les taches qui doivent être faites rapidement type : lire et répondre aux mails ou checker ses réseaux sociaux. Essayez ça vous change la vie de freelance.

Faites une To-Do List

Je sais il y’en a marre des To Do List! MAIS j’ai affiné la technique de To-Do List (Lire l’article « To Do List pourquoi j’en ai besoin? ») et vous n’allez pas en revenir : Notez seulement 3 choses importantes que vous devez faire absolument aujourd’hui. Pas demain, pas la semaine prochaine, parce que Guess What? Vous aurez tout le temps de les noter sur la To Do de demain…

Déblayez le terrain

Répetez après moi : vous travaillez. Donc exit le cahier de la petite à signer, le dernier livre emprunté à la bibliothèque, la lime à ongle O.P.I, l’Iphone, et tout ce qui de près ou de loin ne sert pas à vous rendre plus productive. 

Détectez vos heures de Super Freelance

Je suis une Super Freelance du matin. L’après midi, je suis plus le Robin du Super Freelance, je suis mais bon, je suis pas ultra motivée. Le gros de mon travail se concentre donc entre 8H et 13H ( quand il ne faut pas récupérer les enfants à l’école pour cause de cantine fermée, varicelle ou autre réjouissance).Apprenez à repérer vos heures de productivité, ces heures où tout coule de source et où vous écrivez plus vite que votre ombre.

Renoncez à être super bon.

Je sais ce conseil n’est pas politiquement correct. Mais sur certaines taches, sur certains dossiers, est il vraiment nécessaire de vous y plonger corps et âme? A moins de concourir pour le titre d’employé de l’année bien sur.. O Wait! Vous n’êtes justement plus employé ;)

Et vous quelles sont vos astuces pour faire ce qui doit être fait même les jours de flemme?





Rendez-vous sur Hellocoton !


En vrai c’est ça, être freelance …

Quand un client me dit que les reseaux sociaux, c’est trop facile il va le faire tout seul:

Quand le même client me rappelle 6 mois après :

Quand je fais un audit Social Media dudit client :

 Quand je suis en compétition avec d’autres freelances sur une mission:

Quand je remporte la mission :
essai1

Quand une autre remporte la mission :





Rendez-vous sur Hellocoton !


1 2 3 9